7 péchés : colère (4/7)

Double Penetration

7 péchés : colère (4/7)Cette histoire fait suite à « 7 péchés : Envie », « 7 péché : Avarice » et « 7 péchés : Paresse » (http://fr.xhamster.com/user/captionizer) et n’est pas une histoire érotique comme les autres puisqu’elle vous propose d’en être le héros, à la manière de ces livres-jeux que certains d’entre vous ont peut-être connu dans leur jeunesse.Pour jouer, rien de plus simple : au lieu de lire ce récit du début à la fin, ne lisez que le premier paragraphe pour commencer. Un choix vous sera alors proposé qui vous guidera vers un autre paragraphe… et ainsi de suite jusqu’au dénouement de ce récit (si tout se passe bien, il devrait vous amener vers le prochain chapitre « Luxure »).Amusez-vous bien et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires et vos critiques ! 1.Les semaines passent et vous êtes sur votre petit nuage avec Damien que vous voyez le plus souvent possible, en cachette de votre mari. Celui-ci semble totalement inconscient de votre infidélité et ne cherche pas vraiment à savoir ce que vous faites de vos journées… Jusqu’à ce soir où le drame se produit. Vous venez de rentrer chez vous après une journée passée avec des amies (pour une fois ce n’est pas juste un prétexte pour retrouver votre amant) et vous découvrez Guillaume qui vous attend dans le salon. A sa mine sombre vous comprenez immédiatement que quelque chose ne va pas. Et avant que vous ayez eu le temps d’ouvrir la bouche, sa colère explose ! Il vous hurle dessus en vous accusant de le tromper et de vous être moquée de lui et pendant un instant vous vous demandez s’il ne va pas se laisser aller à vous frapper. Incapable de placer un mot tandis qu’il égrène violemment ses reproches, vous laissez passer la tempête et attendez qu’il se calme enfin.A ce moment-là vous niez tout en bloc › 12Persuadée qu’il sait déjà tout, vous avouez votre faute › 20 2.Pour fêter vos retrouvailles, vous proposez à Zoé de sortir en broîte et elle accepte avec plaisir. Vous passez une excellente soirée à danser, à flirter avec des inconnus et à boire beaucoup trop, ce qui vous permet d’oublier pendant quelques heures tous vos soucis. Au petit matin, de retour chez votre amie, vous vous affalez toutes les deux sur le canapé, épuisées. Vous ne savez pas trop ce qui vous prend alors, mais vous vous penchez vers Zoé et l’embrassez sur la bouche. Elle répond immédiatement à votre baiser et glisse sa langue entre vos lèvres. Vous vous embrassez ainsi longuement en commençant à vous caresser fiévreusement. Vous vous déshabillez mutuellement et vous vous retrouvez rapidement nues, vos corps moites collés l’un à l’autre. Vos caresses se font fébriles, votre bouche se pose sur ses seins que vous léchez avidement avant de plonger entre ses cuisse et de glisser votre langue dans sa fente humide. Zoé réagit immédiatement en gémissant fortement tandis que vous jouez avec son clitoris. Vous la lapez un instant avant de replonger profondément dans sa chatte trempée. Elle pousse de petits cris de plaisir aigus qui vous excitent beaucoup. Votre main trouve votre propre sexe que vous doigtez furieusement, bougeant sur le même rythme que vos coups de langue. Votre compagne jouit bientôt, mais cela ne met pas fin à vos ébats : vous vous positionnez en 69 et Zoé s’applique à vous donner à son tour du plaisir avec sa langue agile. La pièce est remplie du bruit de vos gémissements étouffés et de l’odeur de vos sexes. Vous atteignez presque en même temps l’orgasme et retombez toutes les deux côte à côte sur le sol…Les nuits suivantes se passent de la même manière et vous êtes trop fatiguée et hébétée par cette débauche permanente pour trouver le courage de chercher un autre logement ou une source de revenus, malgré les encouragements de plus en plus pressants de Zoé. Devant votre manque d’énergie elle finit par se mettre en colère contre vous et vous accuse le rouge aux joues de profiter d’elle ! Vous échangez des mots violents et vous la quittez sur cette dispute en claquant la porte. › 43 3.A partir de ce jour vous vivez dans le luxe et ne manquez ni de l’essentiel ni du superflu. Henri se montre très généreux et vous couvre de cadeaux. En échange vous vous devez de satisfaire ses besoins sexuels qui sont, comme vous vous en apercevez rapidement, très importants. Il passe vous voir presque tous les jours et vous finissez à chaque fois au lit (ou dans la baignoire, sur la table du salon, à même le sol de la chambre…). Il se montre exigeant et passionné et vous vous donnez du mal pour satisfaire la moindre de ses envies et chacun de ses fantasmes. Vous avez parfois l’impression qu’il vous traite comme une esclave sexuelle à qui il impose des règles strictes : être en permanence à sa disposition et ne pas avoir de relations avec qui que ce soit d’autre. Mais en dehors de ça, il sait se montrer charmant et même charmeur et vous oubliez vite les contraintes qu’il vous impose pour ne plus penser à autre chose qu’aux avantages que vous retirez de cette relation très particulière › 18 4.Vous laissez en plan vos amies et retournez chez vous rapidement. Henri vous y attend déjà et semble satisfait de constater votre obéissance. Le pouvoir qu’il a sur vous l’excite visiblement beaucoup et il vous entraîne dans la chambre où il vous jette sur le lit. Vous êtes bientôt nus tous les deux et il vous retourne sur le ventre avant de venir s’allonger sur vous. Il vous pénètre lentement avant de commencer à vous chevaucher vigoureusement. Ses coups de boutoir profonds et puissants vous font gémir fort et vous l’encouragez à vous prendre encore plus sauvagement, excitée par la situation. Il vous prend longuement dans cette position avant de se retirer, puis de plonger sa bite entre vos fesses. Vous poussez un long cri de plaisir pendant qu’il commence à vous sodomiser, d’abord lentement, puis plus rapidement. A quatre pattes sur le lit, vous subissez ses assauts, sa queue s’enfonçant profondément dans votre cul sur lequel il assène régulièrement des claques sonores. Il agrippe vos cheveux pour mieux vous tenir et comme pour pouvoir s’enfoncer encore plus profond en vous. Vous finissez par jouir bruyamment et vous retombez mollement sur le lit. Henri se retire alors de votre cul et présente sa bite devant votre visage. Sans hésiter vous la prenez en bouche et la pompez voluptueusement pendant quelques instants avant qu’il ne gicle abondamment et vous regarde tout avaler. › 28 5.Votre entêtement rend Damien furieux et le ton monte rapidement entre vous, mais vous êtes bien décidée à ne pas céder et à attendre fermement Lucie, sa soi-disant petite amie… Celle-ci fini par arriver et vous êtes surprise de constater que Damien lui avoue calmement que vous avez été sa maîtresse pendant plusieurs semaines. Lucie ne le prend pas du tout mal et, devant votre air ébahi, elle vous explique qu’elle forme avec Damien un couple très libre qui s’autorise toutes les aventures quand ils ne sont pas ensemble. Vous comprenez que vous ne pouvez pas lutter et que votre liaison avec Damien est belle et bien terminée.Vous n’insistez donc pas et vous allez vous réfugier chez Hélène qui, malgré ce qu’elle vous a imposé par le passé s’est souvent montré de bon conseil › 38Vous allez vous retrouver chez Zoé, la jeune prostitué avec qui vous avez gardé un contact très amical depuis que vous avez eu l’occasion de travailler ensemble › 34Peu désireuse de vous replonger dans votre ancienne vie, vous cherchez une autre solution pour vous en sortir › 43 6.Laissée seule un moment par Hélène, vous décidez d’utiliser son ordinateur portable resté allumé pour vérifier vos mails. Sur l’écran, un dossier portant votre nom attire votre regard. Curieuse, vous l’ouvrez et découvrez des photographies de Damien et de vous en plein ébat amoureux. Les photographies que Guillaume a reçues et qui ont déclenché toute cette pénible histoire ! Furieuse, vous vous précipitez dans la salle de bain et insultez violemment Hélène qui réagit très calmement à la scène de colère que vous lui faites. Elle avoue même facilement avoir tout manigancé pour que votre mari vous jette dehors et que vous soyez obligée de revenir travailler pour elle. Et maintenant que le mal est fait, à quoi bon vous mettre dans un tel état alors qu’elle n’a fait que vous pousser à faire ce que vous faites le mieux ?Vous vous rangez à ses arguments et, calmée, vous acceptez de continuer à travailler pour elle › 22Vous partez en claquant la porte et en vous promettant de ne plus jamais revoir cette traîtresse › 43 7.Vous lancez dans les jours qui suivent quelques allusions discrètes sur l’épouse formidable que vous feriez et sur les avantages du mariage, mais Henri semble ne pas vouloir comprendre vos sous-entendus. Vous finissez par carrément lui dire ce que vous avez sur le cœur et vous lui avouez que vous ne voulez pas vous contenter d’être sa maîtresse. S’il veut vous garder, il faudra qu’il vous épouse ! Immédiatement après avoir prononcé ces paroles, vous comprenez que vous avez commis une grave erreur. Henri, prenant très mal votre ultimatum,  se met en colère et vous jette immédiatement dehors en vous criant dessus. Une fois de plus vous vous retrouvez à la rue et cette fois vous n’êtes vraiment pas sûre de pouvoir remonter la pente et vous en sortir… FIN. 8.Avec quelques regrets, vous mettez le beau livreur à la porte en vous demandant ce qui se serait passé si vous aviez succombé à la tentation… A ce moment, votre portable se met à vibrer et vous constatez que vous avez un message d’Henri. Il souhaite que vous alliez le retrouver chez lui, ce qui est une grande première puisque jusqu’à présent c’est toujours lui qui s’est déplacé chez vous. Pleine d’excitation quant à ce que l’avenir vous réserve, vous vous dépêchez de vous préparer pour aller le rejoindre…A suivre dans la cinquième partie : « Luxure ». 9.Vous retrouvez rapidement votre place de favorite des clients d’Hélène et vous profitez de ces nuits de sexe sans limites pour oublier Guillaume et votre rupture brutale. Vous acceptez tout ce qu’on vous demande de faire sans état d’âme et c’est ainsi que vous vous retrouvez avec quelques autres filles à participer un soir à un gang-bang chez Hélène. Les hommes présents sont trois fois plus nombreux que le groupe de « professionnelles » dont vous faites partie et vous vous retrouvez rapidement en train de chevaucher un inconnu bien membré assis sur le canapé tout en vous faisant sodomiser par un second partenaire. Les deux hommes vous pénètrent vigoureusement et sans ménagement, uniquement préoccupés par leur propre plaisir et non le vôtre. Vous gémissez en supportant bravement l’inconfort de la position et l’action un peu douloureuse de leurs deux bites qui s’enfoncent rapidement et profondément dans vos orifices. Au bout d’un instant, celui qui vous enculait jouit et se retire de votre cul, mais le répit n’est que de courte durée puisqu’il est immédiatement remplacé par un autre… D’autres hommes vous utilisent selon leur bon plaisir pendant tout le temps que dure cette orgie et vous finissez épuisée et le corps douloureux d’avoir été baisée aussi longtemps.Si Guillaume vous a montré des photos compromettantes de Damien et de vous › 6Sinon › 17 10.Vous acceptez le premier emploi qu’on vous propose et vous vous retrouvez donc à faire le ménage de très bonne heure un matin dans un immeuble de bureaux. Les tâches demandées sont usantes et répétitives et on ne peut pas dire que le salaire proposé soit vraiment motivant, mais vous savez que pour l’instant vous n’avez pas le choix. Alors que vous passez l’aspirateur sans conviction, vous découvrez qu’une liasse de documents a été oubliée sur un des photocopieurs de l’étage. En y jetant un coup d’œil par curiosité vous comprenez qu’il s’agit d’un dossier confidentiel contenant des données importantes sur la stratégie de l’entreprise.Vous gardez les documents en essayant d’en tirer profit › 44Vous vous montrez honnête et vous rendez ces papiers › 23Indifférente, vous laissez le dossier où il se trouve › 36 11.L’homme vous penche un peu trop brusquement au-dessus d’un des bureaux et vous l’entendez derrière vous qui défait sa ceinture et baisse son pantalon. Il retrousse votre blouse de travail et baisse votre petite culotte sur vos chevilles avant de venir se positionner contre vous. Vous sentez sa queue déjà dure contre vos fesses et vous ne pouvez vous empêcher d’être excitée malgré vous. Sans prévenir, i écarte vos fesses et force l’entrée de votre rondelle. Surprise, vous le laissez faire malgré la sensation de gêne et de douleur. Une fois profondément enfoncé dans votre anus, il attend un court instant, le temps pour vous de vous habituer à sa présence, avant de commencer de lents mouvements de va et vient. Il caresse votre cul tout en vous sodomisant et vous gémissez en rythme avec sa bite qui coulisse de plus en plus vite en vous. Haletant il accélère de plus en plus et finit par vous enculer sans aucun ménagement tandis que vous criez de plaisir sans retenue. Trop rapidement à votre goût vous le sentez se raidir et gicler à l’intérieur de votre cul. Lorsqu’il se retire, vous sentez son sperme couler lentement le long de vos cuisses.Alors qu’il a toujours le pantalon baissé, la porte du bureau s’ouvre et vous apercevez un homme d’âge mûr aux cheveux grisonnants et à la belle prestance qui semble surpris de vous trouver en train de baiser dans les locaux encore déserts. Il se met à hurler sur votre partenaire d’un coup et vous comprenez qu’il s’agit du patron de la société dans laquelle vous faites le ménage. Son employé se prend une sévère réprimande avant de quitter les lieux la queue entre les jambes. Un peu calmé, le patron, qui se présente (« Henri, enchanté, mademoiselle ! ») semble s’intéresser à vous et vous détaille de la tête aux pieds avant de vous faire une proposition qui vous prend totalement au dépourvu : il recherche une secrétaire personnelle et qu’il pense que vous pourriez faire l’affaire. A l’annonce du montant du salaire proposée vous êtes au bord de l’évanouissement et vous ne pouvez vous empêcher de sourire bêtement. Evidemment tout ceci est trop beau pour être parfaitement honnête et il vous izmir escort fait comprendre qu’en échange du poste il faudra aussi que vous passiez un certain temps sous son bureau…Vous acceptez malgré tout sa proposition › 41Vous refusez, la mort dans l’âme, mais la conscience claire › 24 12.« Sale menteuse ! », hurle Guillaume le visage rouge de colère alors que vous essayez de nier ce qu’il vous reproche. Il att**** une poignée de photographies posées sur la table et vous les jette au visage : comme autant de preuves de vos mensonges et de votre trahison les clichés vous montrent en compagnie de Damien dans les positions les plus suggestives… Vous n’avez pas le temps de vous demander où il a pu obtenir ces photos qu’il vous att**** par le bras et vous jette littéralement hors de la maison en vous ordonnant de ne plus mettre les pieds chez lui et en vous insultant de plus belle.Vous voilà donc à la rue et, en larmes, vous vous dirigez vers la seule personne capable de vous aider et de vous héberger le temps que Guillaume se calme :Vous allez chez Damien qui sera sans doute heureux de ne plus avoir à se cacher pour vous voir › 29Vous vous tournez vers Hélène qui, malgré ce qu’elle vous a imposé par le passé s’est souvent montré de bon conseil › 38Vous allez vous réfugier chez Zoé, la jeune prostitué avec qui vous avez gardé un contact très amical depuis que vous avez eu l’occasion de travailler ensemble › 34 13.Vous sonnez rageusement à la porte d’entrée, furieuse contre votre mari, contre votre sœur et à vrai dire un peu contre le monde entier qui semble ligué contre vous. Guillaume vient vous ouvrir et semble surpris et mal à l’aise de vous voir, ce qui augmente votre colère. Vous le bousculez et pénétrez à l’intérieur en lui faisant une scène. Julia, attirée par le bruit de la querelle apparaît à son tour et bientôt vous êtes tous les trois en train de hurler et de vous insulter de tous les noms. Sous le coup de la colère, Guillaume vous avoue soudain qu’il a appris votre infidélité grâce à des photographies compromettantes que lui a fournie votre amie Hélène. Surprise par ce coup bas de celle en qui vous aviez malgré tout confiance, vous ne savez pas quoi répondre et vous quittez les lieux les larmes aux yeux sous le regard triomphant de votre sœur.Vous allez demander des comptes à Hélène › 47Vous décidez d’oublier le passé et de commencer une nouvelle vie en tirant partie de vos erreurs › 43 14.Vous menez une petite enquête discrète et vous apprenez qu’Henri est à la tête d’un véritable empire financier, ce qui en fait un des hommes les plus riches du pays. Côté vie privée il a été marié déjà à deux reprises et a eu un nombre incalculable de maîtresses jeunes et belles…Vous décidez de profiter au maximum de la situation et d’en tirer profit › 3Vous essayez de convaincre Henri de vous épouser pour ne pas être juste sa maîtresse › 7 15.Vous attendez qu’il se calme un peu, puis vous tentez de le raisonner en lui expliquant que tout ceci n’est pas si grave et que vous êtes sûre que vous pourrez trouver un moyen de le dédommager. Une moue boudeuse et quelques battements de cils suggestifs plus tard, vous vous retrouvez à genoux devant lui, sa bite dans votre bouche. Vous le pompez du mieux que vous pouvez, alternant longs coups de langue et aspirations profondes et ses gémissements ne laissent aucun doute sur le fait qu’il apprécie vraiment ce que vous lui faites. Il agrippe alors vos cheveux et vous pousse en avant vers lui, vous forçant à avaler entièrement son sexe. Il vous impose un rythme rapide et vous avez bientôt l’impression que vous allez vous étouffer. Heureusement, il finit par vous relâcher et vous reprenez votre respiration en toussant et en crachant, le visage écarlate. Il vous relève alors et vous couche sur son bureau, les jambes bien écartées avant de venir vous pénétrer sans plus attendre. Ses coups de bites se font de plus en plus rapides et puissants alors que vous ne pouvez vous empêcher de pousser des cris de plaisir sans vous soucier de savoir si on peut vous entendre à l’extérieur de la pièce. Il vous pilonne ainsi pendant un long moment avant de se retirer brusquement, juste avant de gicler sur vous en soupirant de plaisir.Une fois rhabillés, il se montre beau joueur et vous avoue qu’il ne portera pas plainte contre vous, à condition que vous ne veniez plus jamais travailler ici. C’est un moindre mal et vous acceptez immédiatement. Ce n’est qu’une fois dehors que vous commencez à vous poser des questions sur votre avenir qui s’annonce compliqué, sans travail ni ressources… FIN. 16.Pendant les semaines qui suivent, Hélène semble vouloir ratt****r le temps perdu ou vous faire payer la distance que vous avez voulu établir entre vous. A peine installée dans son appartement, vous devez faire face à un véritable défilé de clients dont vous essayez tant bien que mal de satisfaire les penchants sexuels.Vous profitez de cette débauche pour oublier votre rupture avec Guillaume et vous vous donnez à fond dans ce que vous faites › 9Déprimée par la séparation et le fait d’être une fois de plus le jouet d’Hélène, vous vous laissez aller au désespoir › 21 17.Hélène ne vous laisse aucun répit et, dès le lendemain, vous recevez une nouvelle convocation. En vous présentant à l’adresse qui vous a été communiquée, vous êtes déjà impressionnée par l’impression de luxe et de richesse qui se dégage de cet hôtel particulier. Vous êtes accueillie par un homme d’âge mûr aux cheveux grisonnants et à la belle prestance. Un peu intimidée, vous le suivez jusqu’à la chambre où trône un grand lit à baldaquin. Il va s’y asseoir et vous demande de vous déshabiller devant lui. Vous improvisez un strip-tease lent et sensuel qui semble lui plaire au plus haut point, vu la bosse qui déforme son pantalon. Une fois nue il vous fait signe de le rejoindre et vous vous placez à genoux devant lui, prête à ouvrir sa braguette pour poursuivre votre tâche, mais il vous indique qu’il souhaite que vous n’utilisiez pas vos mains. Amusée par ce défi, vous descendez sa fermeture éclair avec les dents avant de faire sauter maladroitement le bouton puis de lui retirer son caleçon, toujours uniquement à l’aide de votre bouche. Sa bite jaillit alors devant votre visage et vous pouvez enfin la lécher et l’embrasser longuement avant de l’avaler au plus profond de votre gorge. Vous le pompez avec passion pendant de longues minutes avant qu’il ne désire changer de position : il va s’allonger sur le lit et vous demande de le chevaucher. Vous allez rapidement vous empaler sur sa queue raide et commencez par bouger lentement d’avant en arrière, puis de bas en haut. Petit à petit vous accélérez le rythme tandis que sa respiration se fait plus saccadée. Il vous laisse faire comme bon vous semble et vous changez plusieurs fois de rythme pour l’empêcher de jouir trop rapidement. Votre propre plaisir augmente peu à peu et vous finissez par jouir en poussant un petit cri de jouissance. Vous chevauchez alors votre partenaire plus rapidement, penchée sur lui, vos cheveux caressant son torse et son visage tandis que vous vous démenez au-dessus de lui. Il jouit à son tour, mais vous restez encore un peu avec son sexe enfoncé dans le vôtre, le temps pour vous deux de reprendre votre souffle.Un peu plus tard, après une toilette sommaire, vous vous apprêtez à partir, un généreux pourboire en poche, lorsque Henri, votre distingué client, vous demande si cela vous intéresserait de travailler exclusivement pour lui. Il se fait fort de convaincre Hélène et il vous propose de vous installer dans un bel appartement qu’il possède et de vous entretenir, à charge pour vous d’être toujours disponible s’il a besoin de vos services…Une telle proposition tombe au bon moment et vous permettrai d’oublier tous vos soucis financiers. Vous acceptez donc avec gratitude › 27Une telle générosité vous semble suspecte et vous ne pouvez vous empêcher de vous demander ce qu’il risque de vous imposer comme perversions. Vous refusez donc son offre › 40 18.Quelques jours plus tard, vous êtes en train de fêter l’anniversaire d’une de vos nouvelles amies dans une ambiance détendue et fortement alcoolisée  (l’argent dont vous disposez maintenant ayant ce don particulier d’attirer l’attention et de vous rendre beaucoup plus « intéressante »), lorsque vous recevez un sms d’Henri. Il se trouve chez vous et exige que vous veniez le rejoindre immédiatement.Vous obéissez docilement › 4Vous faites semblant de ne pas avoir eu le message et vous continuez à vous amuser › 33 19.Vous retrouvez rapidement votre place de favorite des clients d’Hélène et vous profitez de cette débauche de sexe sans lendemain pour oublier vos malheurs… Hélène vous en demande toujours plus, repoussant vos limites au-delà de ce que vous pensiez possible. Mais vous finissez par subir le contrecoup de tous ces excès sexuels et Hélène vous autorise à prendre quelques jours de repos, non sans que vous lui ayez promis de voir u de ses clients « spéciaux » à votre retour, sans trop savoir ce qu’elle entend par là › 39 20.Vous ne cherchez pas à cacher ce que vous avez fait et vous confirmez ce que Guillaume sait déjà. Mais au lieu de le calmer, votre confession ne fait que redoubler sa colère. A bout de nerfs, il vous att**** par le bras et vous jette littéralement hors de la maison en vous ordonnant de ne plus mettre les pieds chez lui et en vous insultant de plus belle.Vous voilà donc à la rue et, en larmes, vous vous dirigez vers la seule personne capable de vous aider et de vous héberger le temps que Guillaume se calme :Vous allez chez Damien qui sera sans doute heureux de ne plus avoir à se cacher pour vous voir › 29Vous vous tournez vers Hélène qui, malgré ce qu’elle vous a imposé par le passé s’est souvent montré de bon conseil › 38Vous allez vous réfugier chez Zoé, la jeune prostitué avec qui vous avez gardé un contact très amical depuis que vous avez eu l’occasion de travailler ensemble › 34 21.Les nuits passent, toutes semblables, et les clients envoyés par Hélène se succèdent dans votre lit. Déprimée et amorphe vous les laissez faire ce qu’ils veulent sans aucun enthousiasme. A plusieurs reprises Hélène vous met en garde contre cette attitude qui déplaît visiblement aux hommes qu’elle vous envoie, mais vous n’avez aucune envie d’y mettre de la bonne volonté et vous persistez à vous laisser baiser sans entrain… Votre « patronne » finit par vous convoquer pour vous signifier son profond mécontentement : en agissant ainsi vous ternissez la réputation de son affaire et vous lui faites perdre de l’argent, ce qu’elle ne peut évidemment pas tolérer. Laissant libre cours à sa colère, elle vous att**** et vous couche sur ses genoux comme une petite fille capricieuse avant de vous administrer une longue et sévère fessée qui vous laisse le cul rougit et douloureux. Entre deux sanglots, vous lui promettez de mettre plus de cœur à l’ouvrage dans les jours qui viennent. › 16 22.Vous retournez donc travailler au service d’Hélène en attendant des jours meilleurs. Une certaine routine s’installe dans laquelle des hommes dont vous oubliez rapidement le visage et le nom se succède entre vos cuisses jour après jour, semaine après semaine, mois après mois. Les années passent et votre succès se flétrit en même temps que votre beauté. Usée par tant d’excès sexuels vous finissez par ne plus plaire et vous êtes remplacée par des filles plus jeunes et plus fraîches que vous. Vous savez déjà comment elles finiront, mais l’arrogance de leur jeunesse leur donne l’illusion d’être éternellement attirantes. Hélène finit par décider de se passer de vos services et vous vous retrouvez face à un avenir incertain et pour le moins inquiétant… FIN. 23.Vous allez trouver le vigile et lui remettez les documents que vous avez trouvés en lui expliquant la situation. Quelques jours passent et vous avez presque oublié cette histoire lorsqu’on vient vous chercher en plein nettoyage des toilettes pour vous annoncer que le PDG en personne souhaite vous voir. Vous pénétrez dans un grand bureau meublé avec goût et vous vous retrouvez, un peu intimidée, devant le grand patron en personne, un homme d’âge mûr aux cheveux grisonnants et à la belle prestance. Il vous remercie chaleureusement pour vous être montré aussi honnête et avoir rendu les papiers oubliés par un de ses collaborateurs peu soigneux. Il vous met rapidement à l’aise et vous pose de nombreuses questions sur vous. Vous vous montrez sincère dans vos réponses et il finit par vous dire qu’il recherche une secrétaire personnelle et qu’il pense que vous pourriez faire l’affaire. A l’annonce du montant du salaire proposée vous êtes au bord de l’évanouissement et vous ne pouvez vous empêcher de sourire bêtement. Evidemment tout ceci est trop beau pour être parfaitement honnête et il vous fait comprendre qu’en échange du poste il faudra aussi que vous passiez un certain temps sous son bureau…Vous acceptez malgré tout sa proposition › 41Vous refusez, la mort dans l’âme, mais la conscience claire › 24 24.Le patron se met alors dans une colère folle, visiblement peu habitué à ce qu’on lui tienne tête. Il vous traite d’ingrate et vous accuse d’être trop stupide pour saisir la chance qu’il vous offre. Il vous congédie et claque la porte derrière vous. Et les choses, malheureusement, ne s’arrêtent pas là : quelques jours plus tard votre responsable vient vous annoncer que votre contrat avec la société de nettoyage qui vous employait n’est pas renouvelé. Vous suspectez une manigance de l’homme dont vous avez refusé les avances, mais vous n’avez aucune certitude sur le sujet. Tout ce que vous voyez est que vous vous retrouvez une fois de plus sans emploi et sans aucune ressource. L’avenir s’annonce une fois de plus très sombre pour vous et vous ignorez complètement de quoi il pourra être fait, regrettant plus d’une fois amèrement de ne pas avoir fait taire vos principes… FIN. 25.La nuit est tombée lorsque vous arrivez devant ce qu’il y a encore peu de temps vous considériez comme votre « chez vous » et en jetant un regard à cette maison vous vous demandez si vous avez bien fait d’y revenir. Hésitant sur ce que vous allez izmir escort bayanlar faire, vous observez la façade où seule une fenêtre est éclairée. Et soudain vous apercevez Guillaume en compagnie de votre sœur Julia ! Il se penche vers elle et l’embrasse à pleine bouche. Elle n’a décidément pas perdu de temps pour reconquérir son ancien amour et prendre sa revanche sur vous. Ils s’embrassent passionnément avant de retirer à la va vite leurs vêtements sans se soucier de pouvoir être vus depuis l’extérieur. Vous assistez impuissante à la suite du spectacle où Julia, nue et à quatre pattes, se fait prendre sans ménagement en levrette par Guillaume. Celui-ci la tient par les cheveux et la chevauche vigoureusement en lui assenant de profonds coups de bite et en lui claquant le cul violemment. A la fois troublée et excitée vous n’arrivez pas à détacher votre regard de leurs corps nus qui s’agitent de plus en plus vite jusqu’à ce que Guillaume se retire de la chatte de Julia et arrose son cul de plusieurs giclées de sperme épais.Jalouse et en colère, vous les rejoignez pour leur faire une scène › 13Déçue par le comportement de votre mari, vous abandonnez tout espoir de le voir revenir vers vous et vous décidez de commencer une nouvelle vie sans lui › 43 26.En quête d’un emploi, vous allez dès le lendemain vous inscrire dans une agence d’intérim. Votre cv vierge et votre manque total d’expérience ne font évidemment pas bonne impression et on vous fait comprendre que dans votre situation les possibilités seront extrêmement limitées.Vous n’êtes pas en mesure de faire la difficile et vous vous montrez prête à accepter n’importe quel travail › 10Vous prenez conscience que vous avez fait fausse route depuis longtemps. Vous décidez alors de reprendre tout à zéro en quittant cette ville et en retournant vous installer chez vos parents, dans l’attente de jours meilleurs › 35 27.Henri ne vous a pas menti et vous découvrez avec ravissement le magnifique appartement qu’il vous destine. La chance semble enfin vous sourire et vous estimez que vous faire entretenir n’est pas une si mauvaise chose si cela vous permet de vivre dans un tel luxe et à l’abri du besoin, au moins pour un temps. Et le conte de fées ne s’arrête pas là puisque votre bienfaiteur passe les heures suivantes avec vous dans les boutiques, histoire de vous refaire une garde-robe dont il puisse être fier. Pour un peu, vous vous prendriez pour Julia Roberts dans Pretty woman… Le soir venu, vous entreprenez de le remercier de la façon qu’il convient et vous le rejoignez dans la chambre en ne portant rien d’autre qu’une des parures de lingerie qu’il vous a offerte. Vous le déshabillez lentement avant de le guider vers le lit. Vous l’embrassez langoureusement avant de faire courir votre langue sur sa peau nue jusqu’à sa queue déjà dressée. Vous la prenez en bouche et la sucez sensuellement en le regardant bien droit dans les yeux. Henri semble très excité par vos talents de suceuse et vous avez peur un instant qu’il ne parvienne pas à se maîtriser et jouisse déjà dans votre bouche. Vous interrompez alors votre fellation et venez le chevaucher en vous empalant sur sa bite. Vous attendez un court instant avant de monter et descendre dessus de plus en plus vite tandis qu’il caresse vos seins avec délectation. Pour le flatter vous exagérez un peu votre plaisir en simulant cris et gémissements prolongés. Vous faites durer le plaisir aussi longtemps que possible et, lorsque vous sentez qu’il est sur le point de jouir, vous vous retirez brusquement pour reprendre sa bite dans votre bouche où il vient gicler abondamment. Il est plus que satisfait de votre prestation et vous félicite pour avoir su lui donner autant de plaisir.Vous êtes entièrement satisfaite de cet arrangement et vous continuez à faire tout votre possible pour satisfaire Henri en échange de ses cadeaux › 3Vous pensez que cette situation ne durera pas et vous profitez de ce confort matériel retrouvé pour préparer votre avenir en cherchant un travail › 31Curieuse de nature, vous cherchez à en savoir plus sur votre riche bienfaiteur › 14 28.Le lendemain, vous êtes seule chez vous quand la sonnette de la porte d’entrée retentit. Vous ouvrez et vous retrouvez face à un jeune et beau livreur, venu vous apporter un énorme bouquet de fleurs de la part d’Henri. Heureuse de cette attention, vous n’écoutez pas vraiment ce qu’est en train de vous dire le livreur, jusqu’à ce que son ton insistant vous fasse comprendre qu’il vous fait ouvertement des avances ! Flattée, vous l’observez un peu mieux et vous le trouvez tout à fait à votre goût…Vous décidez de céder à la tentation › 42Vous résistez, bien que cela ne soit pas facile › 8 29.Damien semble surpris de vous trouver devant sa porte, mais il vous accueille chaleureusement quand vous lui expliquez ce qui vous est arrivé. Vous fondez en larmes dans ses bras et il tente de vous calmer avec quelques paroles apaisantes. Puis quelques caresses tendres. Ce qui vous entraîne évidemment jusqu’à son lit. Il vous déshabille lentement avant de retirer à son tour ses vêtements. Se penchant sur vous il embrasse tendrement vos seins, puis sa bouche descend petit à petit vers votre nombril, puis tout naturellement se retrouve sur votre sexe qu’il se met à lécher. Sa langue plonge profondément en vous et vous ne pouvez vous empêcher de gémir bien fort. Après un long cunnilingus qui vous laisse frémissante de désir, votre amant se positionne entre vos cuisses et vous pénètre. Sa bite longue et dure vient taper au fond de votre chatte trempée et vous criez de plaisir tandis qu’il accélère de plus en plus ses coups de reins. Vous croisez les jambes derrière lui, comme pour l’attirer encore plus fortement en vous. En haletant, Damien vous baise à une cadence effrénée et vus ne tardez pas à jouir. Il se retire alors et vient se branler rapidement entre vos seins avant d’éjaculer dessus. Epuisés, vous vous blottissez dans les bras l’un de l’autre en oubliant presque la scène que vous a joué Guillaume et son inquiétant accès de colère…Lorsque vous vous réveillez au petit matin, Damien est déjà levé. Vous le rejoignez dans la cuisine où il vous attend la mine sombre. Inquiète, vous lui demandez ce qui lui arrive et il vous explique que vous n’allez pas pouvoir rester chez lui et que ce qui s’est passé la veille n’était rien d’autre que sa façon de vous dire adieu : sa petite amie (dont il ne vous avait jamais parlé) revient dans quelques heures, après un long séjour à l’étranger.En colère contre Damien et bien décidée à lui pourrir la vie, vous décidez de rester malgré tout › 6Vous n’insistez pas et vous allez vous réfugier chez Hélène qui, malgré ce qu’elle vous a imposé par le passé s’est souvent montré de bon conseil › 38Vous allez vous retrouver chez Zoé, la jeune prostitué avec qui vous avez gardé un contact très amical depuis que vous avez eu l’occasion de travailler ensemble › 34 30.Vous compulsez les petites annonces immobilières et appelez de nombreux propriétaires d’appartements, mais en vain : sans ressources fixes vous vous heurtez à un véritable mur infranchissable. Vous avez beau revoir vos critères largement à la baisse et être prête à accepter n’importe quel taudis plutôt que de vous retrouver à la rue, rien n’y fait… Jusqu’à ce que vous visitiez un petit appartement un peu décrépit pour lequel vous êtes sûr de recevoir une fois de plus une fin de non-recevoir. Le propriétaire, un homme bedonnant et pratiquement chauve qui vous a détaillé avec un regard lubrique lorsque vous êtes arrivé vous propose cependant un arrangement : il a compris que vous n’aviez pas les moyens de louer ici, mais il ne sera pas trop regardant sur le paiement du loyer, si vous acceptez de payer en nature ce que vous ne pouvez payer en monnaie.Désespérée, vous acceptez ses conditions › 46Vous refusez tout net et vous renoncez à vos idées d’indépendance en quittant la ville pour retourner vivre chez vos parents › 35 31.A partir de ce jour vous vivez dans le luxe et ne manquez ni de rien. Henri se montre très généreux et vous couvre de cadeaux. En échange vous vous devez de satisfaire ses besoins sexuels qui sont, comme vous vous en apercevez rapidement, très importants. Il passe vous voir presque tous les jours et vous finissez à chaque fois au lit (ou dans la baignoire, sur la table du salon, à même le sol de la chambre…). Il se montre exigeant et passionné et vous vous donnez du mal pour satisfaire la moindre de ses envies et chacun de ses fantasmes. Vous avez parfois l’impression qu’il vous traite comme une esclave sexuelle à qui il impose des règles strictes, ce qui vous met toujours extrêmement mal à l’aise. Vous parvenez néanmoins à mettre petit à petit de l’argent de côté et vous revendez certains bijoux qu’il vous a offerts. Au bout de quelques mois vous vous enfuyez  à l’étranger avec votre pactole, persuadée de pouvoir à la fois vivre la grande vie et être totalement libre. Vous réussissez à faire durer un moment votre petite fortune, mais malheureusement vous finissez par vous retrouver sans rien à l’autre bout du monde. La misère n’étant pas moins pénible au soleil, vous cherchez un moyen de rebondir une fois de plus, mais vous finissez par vous résigner à faire la seule chose que vous savez faire : vous reprenez vos anciennes activités en vendant vos charmes aux hommes qui en veulent, tout en sachant que cela n’aura qu’un temps… FIN. 32.Vous trouvez cela facile et très excitant de jouer les espionnes et au fil des semaines vous fournissez des copies de nombreux documents confidentiels à votre contact. Vous ignorez tout de lui, y compris son nom, mais vous ne vous en souciez guère du moment qu’il vous paye généreusement pour les informations que vous lui fournissez. Rapidement, le frisson du danger et de la clandestinité finit par créer une tension sexuelle palpable entre vous et un soir vous vous offrez à lui. Agenouillée entre deux voitures au fond du parking souterrain qui abrite vos rendez-vous clandestins, vous le sucez goulûment, sa bite profondément enfoncée dans votre gorge. Les gargouillis qui s’échappent de votre bouche semblent l’exciter au plus haut point tandis qu’il tient votre tête contre lui, manquant de vous étouffer. Quand il vous relâche enfin, vous recrachez de longs filets de salive sur le sol en essayant de reprendre votre respiration. Sans plus attendre il vous redresse et vous couche sur le capot du véhicule le plus proche, arrache votre culotte et écarte largement vos cuisses avant de vous pénétrer vigoureusement. Il vous prend sur un rythme de plus en plus rapide, vous faisant gémir de plaisir tandis qu’il vous démonte à grands coups de bite bien profonds. L’écho de vos cris se répercute dans le parking désert et vous ne tardez pas à jouir en gémissant. Il continue à vous baiser pendant de longues minutes avant de se retirer brusquement et d’éjaculer abondamment sur vos cuisses et votre ventre. Sans un mot il se rhabille et vous laisse haletante et en sueur.Le lendemain matin, encore excitée par les événements de la veille et l’esprit un peu ailleurs, vous commencez à photocopier de nouveaux documents que vous comptez revendre. Soudain, une main lourde s’abat sur votre épaule et vous vous retrouvez face à un vigile à l’air peu amène. Prise en flagrant délit, vous savez que vous risquez gros, mais au lieu de prévenir la police il vous emmène jusqu’au bureau du dirigeant de l’entreprise que vous espionnez depuis des semaines et lui explique qu’il a enfin trouvé la personne qui faisait passer des informations à la concurrence. Restée seule avec le patron, un homme d’âge mûr aux cheveux grisonnants et à la belle prestance plutôt intimidant, vous n’en menez pas large tandis qu’il pique une colère violente contre vous et menace de vous faire envoyer en prison.Vous tentez de jouer de vos charmes pour l’amadouer › 15Vous fondez en larmes et vous lui expliquez pourquoi vous en êtes arrivée là, espérant ainsi l’apitoyer sur votre sort › 37 33.Vous ignorez votre téléphone qui vibre à plusieurs reprises avant de rester définitivement silencieux. Vous profitez à fond de la soirée et passez un excellent moment en compagnie de vos amies. Tard dans la nuit, d’un pas rendu un peu titubant par l’alcool, vous retournez chez vous… pour constater que votre clé n’ouvre plus la porte de votre appartement. Ne comprenant pas ce qui se passe vous appelez la seule personne en mesure de vous aider. Mais lorsqu’Henri répond à votre appel, c’est d’une voix rendue glaciale par la colère. Il vous explique qu’il a fait changer les serrures et ne veut plus entendre parler de vous qui n’êtes pas capable de comprendre et de respecter la plus simple des règles. Puisque vous avez voulu l’ignorer ce soir, il vous raye de sa vie. Terrifiée, vous comprenez que vous venez de tout perdre en quelques instants et que c’est la fin de votre beau conte de fées. Devant la terrible réalité, vous ignorez totalement de quoi sera fait votre avenir maintenant… FIN. 34.Zoé, à peine vous a-t-elle reconnu, vous saute au cou, heureuse de vous revoir. Elle vous réprimande un peu, feignant la colère, pour ne pas lui avoir donné de nouvelles depuis si longtemps mais semble surtout très heureuse de vous revoir. Vous lui expliquez dans quelle situation vous vous trouvez et elle vous propose tout de suite de vous héberger chez elle quelques jours, le temps pour vous de vous changer les idées et de trouver une solution à vos problèmes.Heureuse de ces joyeuses retrouvailles, vous passez du bon temps avec elle › 2Comprenant que vous ne pourrez pas rester longtemps ici, vous partez à la recherche d’un autre logement › 30 35.Vous quittez la ville sans vous retourner, bien décidée à tirer un trait sur votre passé, et vous retournez en province chez vos parents. Ceux-ci sont heureux de vous revoir et ne font aucun commentaire sur ce qui a pu se passer ces dernières années. Vous trouvez un petit boulot temporaire et commencez à rentrer dans une routine agréable. Du moins dans un premier temps, car ce « temporaire » devient vraiment durable et vous vous ennuyez de plus en plus dans cette existence sans réel intérêt. Souvent, izmir bayan escort vous regrettez votre vie d’avant et vous vous demandez ce qui se serait passé si seulement vous étiez restée fidèle à votre mari… FIN. 36. Quelques jours passent et vous finissez par oublier cette histoire de documents perdus. Un matin, alors que vous terminez de passer l’aspirateur dans le bureau du PDG, vous êtes surprise par un des cadres de l’entreprise décidément bien matinal. Avec un sourire salace aux lèvres, il vous détaille de la tête aux pieds et bien que vous ne soyez sans doute pas très sexy dans votre tenue de travail, il vous propose lourdement de « faire une petite pause » en sa compagnie. Vous préférez ne pas répondre et vous vous apprêtez à sortir de la pièce quand il agrippe votre bras et insiste pour que vous restiez un peu avec lui.Résignée, vous le laissez faire › 11Affolée, vous tentez de lui résister › 45 37.Devant votre réaction inattendue, il se calme rapidement et tente de vous rassurer. Entre deux sanglots vous lui ouvrez votre cœur et vous lui racontez tout ce qui vous ait arrivé depuis votre rupture avec Guillaume. Il se montre vraiment touché par votre histoire autant que par vos larmes et après avoir réfléchi un instant, il vous fait une proposition surprenante : Henri (puisque tel est son nom) vous propose en effet de vous installer dans un charmant appartement inoccupé qu’il possède en ville et de subvenir à tous vos besoins et même au-delà à condition que vous acceptiez de continuer à être sa maîtresse.Vous acceptez › 3Vous refusez, choquée par sa proposition malhonnête › 24 38.Comme à son habitude, Hélène ne montre aucune surprise à vous trouver devant sa porte, ni à ce que Guillaume vous ai renvoyée sur le coup de la colère. Elle fait mine de réfléchir un instant au moyen qu’elle aurait de vous aider avant de vous faire une proposition pas tout à fait honnête : elle peut vous héberger dans l’appartement qu’elle possède en ville et que vous connaissez bien, mais en échange il vous faudra à nouveau accepter de travailler pour elle et de recevoir les clients qu’elle vous enverra.Désespérée, vous acceptez sa proposition › 16Vous refusez et retournez voir si Guillaume s’est calmé et accepterait de vous pardonner › 25Vous refusez et cherchez une autre solution pour vous en sortir › 43 39.Hélène, qui n’a pas oublié votre promesse, vous envoie retrouver un de ses plus ancien et fidèle client. En vous présentant à l’adresse qui vous a été communiquée, vous êtes déjà impressionnée par l’impression de luxe et de richesse qui se dégage de cet hôtel particulier. Vous êtes accueillie par un homme d’âge mûr aux cheveux grisonnants et à la belle prestance. Un peu intimidée, vous le suivez jusqu’à la chambre où trône un grand lit à baldaquin. Il va s’y asseoir et vous demande de vous déshabiller devant lui. Vous improvisez un strip-tease lent et sensuel qui semble lui plaire au plus haut point, vu la bosse qui déforme son pantalon. Une fois nue il vous fait signe de le rejoindre et vous vous placez à genoux devant lui, prête à ouvrir sa braguette pour poursuivre votre tâche, mais il vous indique qu’il souhaite que vous n’utilisiez pas vos mains. Amusée par ce défi, vous descendez sa fermeture éclair avec les dents avant de faire sauter maladroitement le bouton puis de lui retirer son caleçon, toujours uniquement à l’aide de votre bouche. Sa bite jaillit alors devant votre visage et vous pouvez enfin la lécher et l’embrasser longuement avant de l’avaler au plus profond de votre gorge. Vous le pompez avec passion pendant de longues minutes avant qu’il ne désire changer de position : il va s’allonger sur le lit et vous demande de le chevaucher. Vous allez rapidement vous empaler sur sa queue raide et commencez par bouger lentement d’avant en arrière, puis de bas en haut. Petit à petit vous accélérez le rythme tandis que sa respiration se fait plus saccadée. Il vous laisse faire comme bon vous semble et vous changez plusieurs fois de rythme pour l’empêcher de jouir trop rapidement. Votre propre plaisir augmente peu à peu et vous finissez par jouir en poussant un petit cri de jouissance. Vous chevauchez alors votre partenaire plus rapidement, penchée sur lui, vos cheveux caressant son torse et son visage tandis que vous vous démenez au-dessus de lui. Il jouit à son tour, mais vous restez encore un peu avec son sexe enfoncé dans le vôtre, le temps pour vous deux de reprendre votre souffle.Un peu plus tard, après une toilette sommaire, vous vous apprêtez à partir, un généreux pourboire en poche, lorsque Henri, votre distingué client, vous demande si cela vous intéresserait de travailler exclusivement pour lui. Il se fait fort de convaincre Hélène et il vous propose de vous installer dans un bel appartement qu’il possède et de vous entretenir, à charge pour vous d’être toujours disponible s’il a besoin de vos services…Une telle proposition tombe au bon moment et vous permettrai d’oublier tous vos soucis financiers. Vous acceptez donc avec gratitude › 27Une telle générosité vous semble suspecte et vous ne pouvez vous empêcher de vous demander ce qu’il risque de vous imposer comme perversions. Vous refusez donc son offre › 40 40.Méfiante, vous refusez la proposition trop belle pour être honnête qui vous est faite et vous retournez travailler au service d’Hélène en attendant des jours meilleurs. Une certaine routine s’installe dans laquelle des hommes dont vous oubliez rapidement le visage et le nom se succède entre vos cuisses jour après jour, semaine après semaine, mois après mois. Les années passent et votre succès se flétrit en même temps que votre beauté. Usée par tant d’excès sexuels vous finissez par ne plus plaire et vous êtes remplacée par des filles plus jeunes et plus fraîches que vous. Vous savez déjà comment elles finiront, mais l’arrogance de leur jeunesse leur donne l’illusion d’être éternellement attirantes. Hélène finit par décider de se passer de vos services et vous vous retrouvez face à un avenir incertain et pour le moins inquiétant… FIN. 41.Vous n’hésitez pas longtemps avant d’accepter sa proposition et il vous propose de « tester vos compétences » immédiatement. Vous vous agenouillez devant lui et ouvrez son pantalon avant de saisir à pleine main son sexe. Vous le branlez doucement tout en commençant à le lécher et à l’embrasser et il ne tarde pas à montrer une érection de belle taille ! Vous engouffrez alors sa bite au fond de votre bouche et vous le pompez comme une véritable professionnelle de la fellation. Il apprécie visiblement votre façon d’aspirer et de sucer sa queue car vous l’entendez gémir de plus en plus fort. Ne voulant pas que cela se termine trop rapidement, vous cessez de le sucer et vous vous relevez pour l’embrasser à pleine bouche tout en retirant votre culotte. Vous l’attirez sur un fauteuil et venez vous empaler sur sa queue en gémissant de plaisir. Vous le chevauchez sauvagement, gémissant sans retenue alors que sa bite va et vient dans votre chatte trempée. Il se montre plus endurant que vous ne le pensiez et vous atteignez l’orgasme la première en miaulant de plaisir, les yeux fermés. Il vous porte alors jusqu’à son bureau sur lequel il vous dépose avant de recommencer à vous pénétrer vigoureusement pendant de longues minutes. A bout de forces il finit par se retirer et gicle sur votre ventre en grognant.Satisfait de votre prestation, Henri (puisque tel est son nom) fait le nécessaire pour vous engager sur le champ et vous commencez une nouvelle carrière en tant que secrétaire « particulière ». Bien évidemment, vous passez plus de temps avec sa bite dans l’un ou l’autre de vos orifices que le nez dans les dossiers et cela vous convient parfaitement. Mais vous devez faire face à une jalousie de plus en plus forte de la part de vos collègues qui ricanent sur votre passage et ne se privent pas pour vous traiter de pute quand ils pensent que vous ne pouvez pas les entendre. L’ambiance au travail devient de plus en plus lourde et Henri se doit de prendre une décision avant que les choses n’aillent trop loin… Il vous propose donc de vous installer dans un charmant appartement inoccupé qu’il possède en ville et de subvenir à tous vos besoins et même au-delà à condition que vous acceptiez de continuer à être sa maîtresse › 3 42.Vous attirez le beau livreur à vous et l’embrassez pour le faire enfin taire. Vos langues se mêlent dans votre bouche tandis qu’il vous caresse maladroitement. Vous ne perdez pas de temps et vous baissez son pantalon et son boxer, dévoilant une belle queue déjà dure que vous prenez immédiatement en bouche. Vous le sucez à fond tout en caressant ses couilles et il ne tarde pas à gémir de plaisir. Visiblement un peu inquiet de jouir trop rapidement, il vous fait relever et prendre appui contre le mur le plus proche. Il arrache votre petite culotte et vient se positionner derrière vous. Il vous prend en levrette, son sexe s’enfonçant sans mal tout au fond de votre chatte trempée. Vigoureusement, il vous assène de grands coups de bite qui vous font crier de plaisir. Il vous baise sur un rythme effréné et se révèle très endurant. De longues minutes plus tard vous atteignez bruyamment l’orgasme, juste avant qu’il ne se retire et arrose votre cul de plusieurs jets de sperme.C’est à ce moment-là que vous prenez conscience que vous n’êtes pas seuls : sur le pas de la porte se tient Henri qui n’a rien perdu des derniers instants de vos ébats. Avant que vous puissiez ouvrir la bouche, il entre dans une colère noire et vous met dehors en même temps que votre amant improvisé. Interloquée, vous vous demandez comment vous avez pu être aussi stupide et perdre tout ce que vous aviez une fois de plus. Sans aucune ressource, votre avenir vous paraît bien incertain désormais… FIN. 43.C’est décidé, vous allez reprendre votre vie en main et surmonter les difficultés qui s’accumulent autour de vous. Mais seule, sans emploi et sans véritable logement, par où commencer ?Vous loger est votre priorité › 30Trouver du travail est le plus important › 26Après mûre réflexion, vous trouvez vos projets d’avenir trop irréalistes et vous abandonnez la lutte en retournant vous installer chez vos parents › 35 44.Vous contactez le principal concurrent de la société dans les locaux de laquelle vous faites le ménage. Votre interlocuteur semble très intéressé par les documents que vous lui proposez et vous propose de vous les racheter un bon prix. Vous vous retrouvez donc le soir suivant dans un parking souterrain plutôt lugubre où un homme à la mine sinistre vous rejoint. Vous échangez le dossier en échange d’une enveloppe remplie de billets dans la plus pure tradition du polar de série B, mais avant de vous quitter, l’homme vous demande de lui fournir d’autres informations qu’il est prêt à payer cher.Vous acceptez, attirée par l’appât du gain › 32Vous refusez, ayant déjà pris assez de risques comme ça › 36 45.En panique vous réagissez sans réfléchir et vous lui collez votre genou dans l’entrejambe. Il s’effondre au sol en gémissant et vous quittez la pièce sans demander votre reste. Vous avez presque oublié cet incident quand, quelques jours plus tard, on vous annonce que tous les casiers des femmes de ménage vont être contrôlés. N’ayant rien à cacher vous ouvrez le vôtre… et tombez sur une liasse de billets apparemment volés dans l’un des bureaux de l’étage. Vous avez beau protester de votre innocence, rien n’y fait et vous quittez les lieux menottes aux poignets sous le regard ironique de l’homme dont vous aviez repoussé les avances et qui, prêt à toutes les bassesses, a trouvé un moyen simple de se venger de vous… FIN. 46.Vous acceptez à regret son offre malsaine et quelques minutes plus tard vous vous retrouvez à « payer » un acompte, à genoux devant lui et sa bite dans la bouche. Vous le sucez rapidement en jouant avec ses couilles bien pleines, espérant le faire jouir vite pour vous débarrasser de cette corvée. Mais vous avez beau jouer de la langue sur son gland et sa queue dure, l’aspirer au fond de votre gorge, la pomper goulûment, rien n’y fait et il résiste à toutes vos ruses pour le faire déjà gicler. Il vous fait alors placer à quatre pattes, remonte votre jupe et baisse votre culotte, avant de se positionner derrière vous. Sans aucun ménagement, il plonge sa bite dans votre cul et vous ne pouvez vous empêcher de pousser un cri de surprise et de douleur. Il vous tient fermement et s’enfonce profondément en vous avant de commencer des vas et viens puissants. Vous gémissez de plus en plus fort, finalement excitée par ce que vous subissez. Sans prévenir il se met alors à vous claquer le cul en cadence avec ses coups de bite et vous vous remettez à crier tandis que vos fesses rougissent. Désireux de ne pas terminer trop vite, il ralentit un peu le rythme de la pénétration, vous permettant de souffler un peu même s’il continue de vous pilonner le cul sans interruption. Il glisse une main sous vous et trouve votre chatte trempée d’excitation. Il y glisse un puis deux doigts ce qui vous fait jouir presque immédiatement. Epuisée, vous le laissez poursuivre pendant de longues minutes ce simulacre de double pénétration, jusqu’à ce qu’il éjacule au fond de votre cul. Il se retire enfin, son sperme coulant hors de votre orifice de façon assez obscène et va se rhabiller sans plus attendre. En vous quittant, il vous donne rendez-vous la semaine suivante pour régler une autre partie du loyer et vous vous dites que vous n’avez peut-être pas fait une si bonne affaire que cela… Vous décidez de trouver un moyen de vous sortir de cette situation sordide au plus vite et vous pensez que le meilleur moyen serait d’avoir un emploi qui vous mettrait financièrement à l’abri › 26 47.Guidée par votre colère, vous vous précipitez chez Hélène, bien décidée à lui demander des comptes. Malgré votre rage visible, elle reste calme et totalement maîtresse d’elle-même. Elle ne cherche d’ailleurs même pas à nier le rôle qu’elle a joué dans vos mésaventures et vous explique le plus naturellement du monde que tout ce qu’elle souhaite c’est que vous reveniez travailler pour elle puisque vous avez un réel talent pour le sexe.Flattée de la haute opinion qu’elle a de vos capacités, vous acceptez de reprendre du service › 47Dégoûtée par ses manigances, vous partez sans vous retourner, bien décidée à tourner complètement la page et à prendre un nouveau départ › 43

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir