A slutty girl

A slutty girlIl y avait deux ans, j’étais entré dans la chambre de mon frère. Ça sentait le fauve comme d’habitude et je ne savais pas ce que je cherchais. En fait, je m’ennuyais. Une fois, j’avais trouvé des revues cochonnes. Ce n’était que filles complètement nues mais il y avait aussi des revues avec des couples dont des messieurs bien choisis pour leur anatomie.Il m’était arrivé de voir des bites sur la plage, des gens qui ne se gênaient pas pour changer leur maillot après le bain. J’avais aussi pu voir celle de notre père.- Attends, j’arrive, avait-il dit à notre mère en sortant de la salle de bains. Sa bite était au garde-à-vous, collée à son ventre, le gland presque au nombril. J’avais fermé la porte de ma chambre mais elle était mal fermée et j’avais pu voir. Quand nos parents faisaient l’amour, leur porte de chambre était toujours fermée à clé et la clé dans la serrure mais il arrivait parfois qu’elle soit un peu tournée et je pouvais apercevoir qui des fesses, qui des seins.J’enviais ma mère parce qu’elle avait des seins magnifiques. Ils étaient gros et moi, à dix-neuf ans, je n’avais presque rien. J’avais commencé à me masturber dès que j’avais su comment faire et je n’avais jamais arrêté car il m’arrivait souvent de remettre le couvert une fois le premier repas achevé.Je voyais ma mère dans la salle de bains. Ses seins lui pendaient presque jusqu’au ventre mais pour elle, ce n’était que des bouts de viande. C’était ce qu’elle me disait mais je savais bien qu’elle aimait que notre père les lui tripote et lui mette la bite au milieu et, si vous aviez pu me voir dans le couloir du premier, vous m’auriez vue en train de les regarder pendant que je me masturbais.Une fois dans la chambre de mon frère, je ne savais pas par où commencer à regarder mais son ordinateur portable était sur son bureau. Je l’ai ouvert et l’écran s’est allumé et j’ai découvert mon premier ankara escort site de cul et j’ai regardé l’historique pour voir le genre de fille que mon frère pouvait aimer. Bien sûr, ce n’était que des pouffes avec des gros seins et la plupart avec tatouages.Je ne dirais pas que c’est ça qui m’a donné l’idée de travailler sur ce genre de site. Je poursuivais, avec difficulté, mes études et j’avais un stage à faire dans une entreprise qui était assez loin de chez moi au point d’avoir à louer un studio. Me voilà loin de chez moi. Mes maigres économies n’ont pas tenu bien longtemps et comme le stage n’était pas payé, il a bien fallu que je trouve un job.C’est là que j’ai repensé au site que fréquentait mon frère. Je me suis branché dans un cybercafé pour regarder. Tout en bas de l’écran, ils expliquaient comment participer et gagner beaucoup d’argent. J’ai tout noté et le lendemain, j’ai emprunté l’ordinateur portable dont je me servais pendant le stage et je me suis inscrit.Bon, en lisant les conditions et ce que je devrais faire, j’aurais dû fuir à toute jambes, mais ça m’a semblé la meilleure solution. Dans la nuit qui a suivi, j’ai fait ma première prestation mais les clients n’étaient pas très nombreux et je n’ai gagné que peu d’argent. Le lendemain, j’ai relu les conseils qui expliquaient comment en gagner beaucoup. Montrer mes seins et ma vulve, montrer mon cul, danser de façon érotique. C’est ce que j’ai fait et j’ai un peu plus de succès. Nuit après nuit, j’ai fait mon trou. Je travaillais aussi en privé et je me masturbais à la demande et ça devenait de plus en plus excitant.Au bout d’une semaine, j’avais plus de cent clients dont pas mal qui me donnaient des tickets et j’ai touché ma première paye. J’ai pris mon rythme. Le soir en rentrant du stage, je dînais puis je faisais une sieste de quatre heures avant de commencer le job.Ça finissait par devenir passionnant ankara escort bayan et je passais de dix heures du soir à huit heures du matin à me monter nue et à me masturber à la demande. A la fin de la deuxième semaine, j’avais gagné le double d’argent et j’ai pu investir dans du matériel pour améliorer ma prestation.Je n’avais jamais imaginé combien ça peut être excitant de se masturber devant quelqu’un même si vous ne savez pas qui c’est.Maintenant, j’avais un gode et je me le mettais dans la bouche et dans la chatte et dans l’anus. Je n’avais jamais fait tout ça même si je l’avais déjà fait avec mes doigts.J’avais commencé à avoir des habitués et j’avais l’impression que je faisais ça pour eux. J’étais vraiment exaltée.Il y avait aussi ceux qui m’avouaient qu’ils se masturbaient pendant qu’ils me regardaient. Un soir, un certain Bob l’Éponge m’a contacté. Il m’a tout de suite donné un bon paquet puis il m’a demandé de lui faire un strip-tease suivi d’une masturbation en privé, ce que j’ai fait.Ce client-là, je ne savais pourquoi, il me plaisait et rien que pour lui, je faisais durer les choses. On discutait assez longtemps car il me parlait de lui. Moi, j’imaginais tout ce que je lui disais. Un jour, il m’a demandé de le branler. Bien sûr, je ne pouvais pas le faire mais j’ai fait le geste avec mon godemiché et lui il s’est branlé. Je pouvais tout imaginer.Un soir, ce client-là m’a demandé si je ne serais pas enceinte. Je n’avais aucune raison de l’être, vu que la première fois que je l’avais fait, ça m’avait dégoûtée. Il me faut dire que c’était avec une de mes copines.Je lui ai demandé pourquoi il me disait ça et il a ajouté qu’il voudrait bien que je le soit de lui et il m’a dit ce qu’il ne m’avait jamais dit, qu’il aimerait bien me rencontrer.Je ne pouvais pas accepter. Il a ajouté que ma poitrine est plus grosse que la première fois qu’il m’avait escort ankara vue. Je lui ai demandé quand c’était et quand il m’a répondu, j’ai compris que c’était quelques jours après mes débuts sur le site et je suis allé me regarder dans un miroir et j’ai compris qu’il avait raison. Mes seins n’étaient plus aussi petits et ils commençaient à grossir.Du coup je l’ai remercié de m’avoir ouvert les yeux. A la fin de mon stage, il a fallu que j’abandonne mon ordinateur portable. J’ai effacé ce que j’ai pu et je suis rentrée chez mes parents. Il ne m’a pas fallu longtemps pour que ça me manque. J’ai supplié mon père de m’acheter un ordinateur portable et il a cédé et il me l’a offert pour mon anniversaire et j’ai pu me remettre sur le site et recommencer mes présentations et gagner mon argent.Ma mère m’a demandé pourquoi je m’enferme et je lui ai répondu que je suis chez moi dans ma chambre et elle n’a pas insisté. Je n’avais pas envie qu’elle découvre mon job. Au bout de six mois, mes seins avaient tellement poussé que j’en étais au bonnet C et il n’y avait plus que sur le site que je me masturbais.J’avais retrouvé mon client favori et je m’amusais beaucoup avec lui. Je n’avais plus vraiment envie d’aller traîner dans la chambre de mon frère. Pourtant, un jour, j’y suis retourné et j’ai ouvert son laptop et l’écran s’est ouvert sur mon image et sur la conversation que nous avions eue la nuit précédente et c’est comme ça que j’ai découvert que je m’étais déshabillée et masturbée devant mon frère qui m’avait si bien payé.Je le voyais presque tous les soirs pour dîner avec nos parents et il ne m’en avait jamais rien montré et je pensais à toutes les cochonneries qu’il m’avait dites et qu’il m’avait fait faire.Pourtant, un jour que nous étions seuls à la maison, il est venu dans ma chambre et nous avons fait l’amour. La webcam était branchée et je pense que tous mes autres clients nous ont vus mais ça n’a été qu’une seule fois parce que ça ne se fait pas.Enfin, moi, je l’ai fait et j’en garde un bon souvenir. Maintenant, quant à me trouver un mari sur un site, je sais que certaines l’ont fait, mais…FIN

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir