Chaude soirée d’été

Chaude soirée d’étéL’été 2015, nous étions en vacances dans le sud de la France, nous avions loué une petite villa avec piscine un peu en retrait de la plage mais la vue était superbe et surtout nous étions au calme. Quelques jours après notre arrivée nous avons fait connaissance avec le couple qui louait la maison d’a côté, Max et Isa. Ils avaient environ 35 ans, Max m’est apparu banal, 1,80m sans signe particulier, Isa quant a elle m’a tout de suite plu, elle était châtain clair, les cheveux longs, mince avec de beaux seins et un cul exceptionnel !Laurence trouvait que Max avait du charme et qu’il était séduisant. Nous avons tout de suite sympathisé et le vendredi soir nous les recevions pour le dîner. Entre deux plats, je retrouvais Laurence dans la cuisine, elle me dit:- Manu il faut que je te dise quelques chose, tout à l’heure avant le repas, j’ai croisé Max dans le couloir, il a essayé de m’embrasser puis s’est collé contre moi et m’ a dit qu’il avait très envie de moi, il me serrait tellement contre lui que je pouvais sentir son sexe sur mon ventre et je peux te dire qu’il bandait dur! –  Et qu’as tu fais ? lui dis je en me plaçant derrière elle et lui tenant la taille. Tu l’as soulagé? – Pfff ! Non je pense a Isa, je l’ai repoussé Je lui caressais les seins, le cul, les cuisses en l’embrassant et lui demandais:- Ça ne t’a pas excité de sentir sa queue raide contre toi ? – Et bien… je dois dire que s’il n’avait pas été marié et que tu sois là, je n’aurais pas été contre un petit ramonage.Nous avons rejoint nos invités et fait comme si de rien n’était.Après le dessert, nous nous sommes installé sur le salon de jardin, Laurence Max et Isa sur le canapé et moi sur un fauteuil, l’alcool aidant, la conversation a dévié sur le sexe, Isa et Max parlaient très librement de sexe, de ce qu’ils aimaient faire, ou, quand… Nous écoutions attentivement, Laurence me regardant intensément en se demandant a quel moment j’allais vendre la mèche et expliquer a nos amis que j’aimais la voir se faire baiser par un autre homme et qu’elle s’était déjà fait prendre par 2 hommes en même temps. Laurence se levât bursa escort et me demandât de l’aider à la cuisine pour le café:- Surtout tu ne dis rien ! – A quel sujet ?- Tu sais très bien de quoi je parle- Ah oui, j’avais déjà oublié ! lui dis je ironiquementA notre retour sur la terrasse Max et Isa étaient enlacés sur le canapé, Max avait retiré le soutien gorge d’Isa, il lui malaxait les seins et avait glissé une main entre ses cuisses. Notre retour ne les perturbât pas, au contraire Isa se mit a califourchon sur son mari qui lui massait le cul, il avait remonté son paréo sur sa taille, le spectacle qu’il m’offrait était splendide et je commençais a bander dur. Je me suis assis dans mon fauteuil et regardais nos invités s’envoyer en l’air. Je comprenais pourquoi Max avait tenté de sauter Laurence tout à l’heure alors que sa femme était à côté. Laurence me tirât le bras:- Viens on rentre ! – Attends j’ai  envie de voir la suite moi ! Je lui pris la main et la tirât a moi, elle était à présent sur mes genoux et je commençais a l’embrasser et à la caresser.- Laisse moi, je ne suis pas d’accord- Pas d’accord pour quoi?- Tu sais très bien, je ne veux pas faire de partouze- Mais non, peut on rester chacun de notre côté, et puis Max ne te laisse pas indifférente, il pourrait te ramoner ! Pendant ce temps Isa avait baissé le bermuda de son mari, il ne portait rien dessous et arborait une belle queue bien raide, qu’ Isa ne manqua pas de prendre en main! Elle le branlât quelques instant et se penchât pour l’engloutir entre ses lèvres. – Regarde, lui dis je, regarde comme elle suce bien et regarde sa belle queue bien raide ! Laurence arrêtât de se débattre, elle regardait Isa sucer son mari, je glissais une main entre ses cuisses et commençais a caresser sa petite chatte. Il ne fallu pas longtemps pour qu’elle mouille, en quelques instants sa chatte était lubrifiée et prête à accueillir une (ou plusieurs) queue ! Isa se remit a cheval sur son homme et vint s’empaler sur sa queue, de notre place on voyait parfaitement le membre lubrifié de Max aller et venir au fond du sexe de sa femme. Max nous regardait escort bursa et nous fit signe de les rejoindre.Je me suis levé et j’ai tiré Laurence sur le canapé, je me suis assis et j’ai baissé mon short, je bandais comme un âne. Laurence fit comme Isa, elle vint s’asseoir sur ma queue et vue l’état de sa chatte finalement elle appréciait le show ! Je baisais ma femme mais je regardais les seins d’Isa, je n’avais qu’une envie: la caresser et la baiser ! C’est Max qui prit l’initiative, il posât une main sur la cuisse de Laurence puis remonta doucement jusqu’à son ventre et ses seins, Laurence prit sa main et la glissa entre ses cuisses, il se mit a caresser son clitoris, je sentais ses doigts contre ma queue. Isa ne resta pas sans rien faire elle posât sa main sur une fesse de Laurence, je m’attendais a ce qu’elle la repousse mais non, elle ne réagit pas. Isa continuât de lui caresser les reins, les fesses, elle glissait dans sa raie jusqu’a sa chatte, je sentais ses doigts caresser ses lèvres gonflées. Je découvrais une autre facette de ma femme, elle se laissait faire et se cambrait sous les caresses d’une femme. Puis Isa prit Laurence par l’épaule et la tirât jusqu’à elle, elle approchât de son visage et vint coller ses lèvres à celles de ma femme, Laurence ouvrit la bouche et je vis leurs langues se toucher et s’emmêler, j’étais aux premières loges et je dû stopper mes mouvements pour ne pas jouir. Les mains de Laurence se baladaient maintenant sur le corps d’Isa: ses seins, son cul et Isa lui glissât à l’oreille:- J’ai envie de te lécher ! Aussitôt dit aussitôt fait, Laurence se plaçât debout entre eux, ils n’avaient pas changé de position et Isa commençât a lécher la chatte de ma femme qui semblait apprécier le traitement! Manu était juste entre les jambes de Laurence, il avait une vue sur sa chatte et son cul qu’il ne tardât d’ailleurs pas a titiller de la langue.Je me suis relevé et me suis placé derrière Isa qui me tendait son cul, enfin j’allais goutter au plaisir de m’enfoncer en elle, de la baiser. J’ai placé ma queue sur sa petite rondelle et me suis enfoncé lentement, son petit cul bursa escort bayan était serré c’était un vrai délice, j’en profitais aussi pour lui masser les seins et titiller ses tétons. Elle se mit à gémir de plus en plus fort jusqu’à crier, je me suis dit qu’elle allait réveiller tout le quartier!- Et moi qui vient me baiser ? questionnât Laurence. J’ai aussi envie d’une bonne queue!- J’arrive. Rétorquât aussitôt Max. Tu n’as pas voulu tout à l’heure, maintenant je vais te remplir la chatte !- La chatte, c’est tout?! je suis déçue, je te croyais plus audacieux ! – Et bien dis donc, on ne dirait pas mais tu es une vraie petite cochonne toi !!! Tu caches bien ton jeu. – Si tu savais ! Mon mari adore me regarder me faire baiser par un autre homme et je dois dire que j’adore lorsqu’il me regarde et qu’il se branle! – Ah oui ? on va lui faire plaisir alors ! Max positionnât Laurence debout, penchée en avant, les mains sur le canapé et le cul tendu en arrière, elle écartât les jambes, il plaçât sa queue sur sa chatte et il la prit profondément, je la voyais pousser sur ses mains pour prendre sa queue toute entière.De mon côté, j’ai demandé à Isa de se mettre à genoux sur le canapé et l’ ai prise en levrette, son cul était juste sous les yeux de Laurence qui voyait ma queue entrer et sortir du minou d’Isa, – Regarde dit Max, comme ton mari baise bien ma femme? Regarde comme il la lime bien ! Elle adore, une vraie salope ! – Oh oui ! Moi aussi je suis une salope?- Hummmm! Oui, tu es une vraie salope toi aussi ! Vas y tends bien ton cul – C’est vrai ? je suis une salope ?- Oui, une grosse salope qui adore se faire baiser ! Une vraie pute – Ooooohhhhhhhhh, une pute, oui c’est ça, vas y, baise moi comme une pute!Ces paroles combinées aux coups de boutoirs de Manu lui déclenchèrent un violent orgasme. J’ai regardé ma femme se faire baiser par Max dans un peu toutes les positions et par tous les trous. J’ai fais de même avec Isa, aucun trou ne m’a résisté.Enfin nos deux femmes se placèrent a genoux devant nous et nous nous sommes branlés, déchargeant de longs jets sur leurs visages et leurs seins et mélangeant notre semences. Elle nous sucèrent, passant d’une queue à l’autre tout en se roulant des pelles, elles nous offraient une vraie scène de film x. Autant dire que le reste de vacances ont pris une toute autre tournure ! 

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir