Couple exhib cherche inconnus – partie 1

Couple exhib cherche inconnus – partie 1Il n’était pas rare qu’on se connecte à des sites de vidéos pornos, Marie et moi, et qu’on s’envoie en l’air devant l’écran. Tout en baisant, on aimait bien commenter des scènes qui se déroulaient sous nos yeux. Nos critères de recherche étaient souvent les mêmes. Nous apprécions en particulier de mater des couples dans la nature. Dans la campagne, dans la forêt, dans les dunes ou au bord de l’eau, du moment que les scènes avaient lieu dehors.Et rapidement, nous sommes tombés sur des vidéos où des couples se faisaient mater. Je me souviens d’une en particulier, ou un homme se branlait en observant une petite blonde avec son mec, près d’un chemin forestier. Le couple finissait par s’apercevoir de sa présence et par inviter l’homme à venir plus près, mais sans participer, sans toucher. Et quand j’avais demandé à Marie si cette scène l’excitait, elle m’avait avoué que oui, avant de me retourner la question. L’envie d’exhibition s’est mise à germer ce soir-là dans notre relation et nos envies, et nos critères hatay escort de recherche se sont légèrement modifiés par la suite. Nous nous sommes mis à baiser en matant des jeunes couples qui invitaient des inconnus à participer à leurs ébats. Autrement dit : des hommes qui regardaient des étrangers tripoter les seins et le cul de leurs nanas. Et plus si affinités.Il n’était pas rare qu’on s’envoie en l’air pour de vrai dans la nature, Marie et moi. Dans des petits coins de campagne qu’on connaissait. On aimait bien la proximité des ruisseaux ou des étangs, mais jamais auparavant la possibilité qu’on puisse nous épier ne nous avait vraiment effleuré l’esprit. L’unique fois où on s’était fait surprendre, nous nous étions aussitôt rhabillés. L’homme avait une bonne cinquantaine, je crois.Mais à partir de cette époque, à cause des vidéos, les choses changèrent. Car à force de prendre du plaisir en matant des scènes d’exhibition, nous nous sommes naturellement questionnés. Je me souviens avoir demandé à Marie :« Ça te plairait ? »Elle a souri avant escort hatay de me répondre. On était à poil dans le canapé et, à l’écran, une jolie petite brune était en train de sucer un inconnu sous les yeux de son mec qui se branlait.Sans quitter la scène des yeux, elle m’a dit :« Je t’avoue que j’y ai pensé. »« Quand ça ? »« En baisant avec toi, et puis toute seule. »« Tu t’es masturbée en y pensant ? »« Oui. »« Tu as imaginé quoi exactement ? »Elle a réfléchi pendant quelques instants. J’étais en train de la prendre en levrette et je sentais ses doigts qui branlaient son clito. De temps en temps, ils venaient toucher mon gland. Ma queue était raide.Elle m’a dit :« J’ai repensé à la fois où on s’est fait surprendre, sur l’aire d’autoroute, tu te souviens ? »« Oui, très bien. »« J’ai imaginé qu’on laissait le type nous observer. »« Continue. »« Et il se branlait, à quelques mètres de nous. »« Ça t’a excité d’imaginer ça ? »« Oui. »« Tu as joui ? »« Oui. »« Combien de fois tu l’as fait ? »« Je ne sais pas. Plusieurs fois ces derniers temps. hatay escort bayan »« Il se contentait de nous regarder ? »Elle s’est mise à gémir un peu plus fort, un peu plus vite, puis elle a fini par répondre :« Non. »« Qu’est-ce qu’il faisait ? »« Différentes choses. »« Donne-moi des exemples. »Elle n’allait pas tarder à jouir. Elle a dit :« Il me tripotait les seins pendant que tu me baisais. »« Continue. »« Je le suçais pendant que tu me prenais par derrière. »« Quoi d’autre ? »« Tu lui proposais de me pénétrer. »« Il acceptait ? »« Oui, évidemment… »« Et tu le laissais faire ? »« Oui. »« Il mettait une capote ? »« Non, il me baisait comme ça. Ça te choque ? »« Non. J’adore que tu me dises ça. J’adore que tu te branles en imaginant ce genre de chose. J’adore que tu sois salope, Marie. Dis-moi que tu as envie de le faire en vrai. »« Je t’avoue que ça me travaille. »« Salope… »« Oui, je suis une salope. »« Je veux qu’on le fasse demain. » « Dans quel endroit ? »« Sur la même aire d’autoroute. Tu veux ? »« Oui. Demain après-midi. Je vais être très salope. »Elle s’est mise à jouir, puis je me suis retiré et j’ai éjaculé sur son anus et sur ses fesses en gémissant, en imaginant qu’un autre homme que moi se tapait ma nana sous mes yeux. N’importe qui.A suivre…

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir