Enculée

EnculéeJ’avais de plus en plus de copines qui avaient fait l’amour et je me demandais si je n’étais pas différentes de toutes ces filles parce que j’étais toujours vierge.Ça commençait à m’inquiéter et je maudissais ces garçons qui ne semblaient pas vouloir de moi. Quelques temps plus tard, alors que nous célébrions le baptême d’une de mes petites cousines, je suis allée faire un tour dans le jardin et j’approchais de la cabane du fond quand j’ai vu mon cousin Baptiste qui pissait sur le tas de fumier. Il ne se cachait même pas même s’il me tournait le dos et je pouvais voir l’arrondi du jet qui brillait dans le soleil.Je me suis approché mais j’ai marché sur du bois mort et mon cousin a entendu et il a tourné la tête vers moi.- Tu m’espionnes, m’a-t-il demandé ?J’étais rouge comme une tomate et lui, il gardait la bite à la main tout en me regardant.- Quoi, a-t-il ajouté, tu n’as jamais vu un mec pisser ?J’étais paralysée et incapable de faire quelque mouvement que ce soit.- Tu vas pas rester là, m’a-t-il encore demandé ?J’allais enfin faire demi-tour quand il m’a interpellée :- Attends ! Je ne t’ai pas dit de partir, a-t-il encore ajouté ! Tu veux pas venir avec moi chez des potes ?Il avait raison car, plutôt que de rester avec la famille, j’avais envie de changer d’air. La pisse a fini par se tarir et mon cousin à remis sa bite dans son pantalon puis nous sommes retournés à la maison. J’ai cherché mes parents et je leur ai dit que je sors avec mon cousin Baptiste.- diyarbakır escort Alors, tu rentres avant minuit, m’a demandé ma mère !J’ai promis et j’ai rejoint mon cousin. Il avait une jolie voiture décapotable d’origine anglaise et j’ai pu frimer en étant assise à côté de lui. Nous avons roulé jusqu’à son appartement. Il y avait déjà une demi-douzaine de garçons et trois filles. Il y avait surtout des boissons alcoolisées sur une table et j’ai commencé à picoler. Je n’avais pas remarqué qu’une des filles avait les seins à l’air. Elle s’est approchée de moi et elle m’a demandé si j’en ai autant et je n’ai pas pu faire autrement que de comparer et nous avons fait une joute en combattant avec nos seins.Il y avait toujours un garçon pour tendre un verre aux filles et mon cousin n’était pas en reste et au bout d’un moment, j’ai eu du mal à distinguer fantasme et réalité. Une fille se donnait à deux garçons en même temps et elle prenait les deux bites dans le même orifice à la fois.- Tu veux, m’a demandé un autre mais je lui ai répondu que ce n’était pas le moment. Ce n’était pas un mensonge. Je n’avais pas de copain et je ne voyais pas l’utilisé de prendre la pilule.- Je peux te prendre dans le cul, m’a-t-il encore demandé ?J’étais pompette et je n’ai compris ce qu’il voulait dire que quand il a enfoncé sa bite dans mon anus. J’ai poussé un cri mais il était trop tard. On m’entourait pour nous regarder. Mon cousin m’a dit que je ne serais pas contre le fait escort diyarbakır de donner du plaisir à toute l’assemblée.Que pouvais-je y faire ? Déjà, garçons et fille me touchaient. On m’avait déshabillée et on me touchait la poitrine. Une fille me tétait un mamelon et une autre s’est mise à téter mon autre mamelon. Je n’aurais pas pu dire que c’était désagréable. Au contraire. La bite m’enculait et des doigts me masturbaient. Des langues me léchaient. J’ai commencé à sentir monter mon plaisir et j’ai joui.J’ai eu un moment de répit et au lieu d’être soulagée, j’était frustrée qu’une autre fille profite de ce que j’avais profité.- A deux ! Devant et derrière, s’est-elle mise à crier !J’avais du mal à voir au travers des corps emmèlés mais elle en avait bien un dans chacun de ses trous et elle suçait une troisième bite. Après, je ne sais plus. Une des filles m’a embrassée sur la bouche. J’ai continué à boire.. Je me suis assise sur une chaise et un garçon est venu me masturber. Il enfonçait sa main presque entière dans mon vagin. Il me murmurait à l’oreille que j’aime ça et je crois que j’ai acquiescé plusieurs fois et je ne sais pas comment ça s’est terminé. Sin au contraire, quand j’ai émergé, il était minuit moins le quart et j’avais les seins couverts de sperme.Je n’avais que le temps de me laver. Les autres étaient déjà rhabillés. Mon cousin m’a ramenée chez moi et j’ignore comment j’ai fait pour me retrouver dans mon lit. Le lendemain matin, ma diyarbakır escort bayan mère m’a secouée par le bras pour me dire que ce n’est pas la peine d’avoir mon permis de conduire si c’est mon père qui doit aller chercher la baguette.Quelques jours après, j’étais dans la galerie commerciale quand un homme m’a abordée.- Tu étais superbe, samedi soir, m’a-t-il dit tout de suite ! Je ne savais pas que Baptiste avait une cousine aussi douée que toi !Ah, quoi ? Samedi soir ? Je me suis souvenue que ce qu’il disait était vrai.- Tu as l’air d’aimer te faire enculer, a ajouté le type ! Si ça te dit de recommencer avec moi ? Je ne pourrais jamais oublier ! Je te tenais par les hanches et je t’enfonçais la bite dans le cul ! Tu as un cul magnifique ! J’habite un peu plus loin ! Tu viens ?Je lui ai bêtement répondu que j’ai des courses à faire et il m’a répondu que j’aurai tout mon temps pour les faire. Je l’ai suivi et pendant une heure, à croupeton sur une chaise, il m’a enculée et quand il s’est retiré, j’ai cru que mon anus allait rester sur sa bite. J’ai mis me doigts sur mes fesses et je me suis rendue compte que mon sphincter était à moitié sorti et j’ai eu du mal à le remettre en place.Le type marchait dans la pièce, avec la bite en l’air, si bien que je lui ai demandé s’il prend des cachets.- Du viagra, m’a-t-il répondu, c’est pour les impuissants !- Et à part le trou du cul, tu ne fais rien d’autre, lui ai-je encore demandé ?Il m’a répondu qu’il s’occupera de chatte quand il serait marié, ce qui n’était pas le cas aujourd’hui. Le temps de me laver et je suis retournée à la galerie commerciale faire les courses. Quant à mon cousin, je suis bien incapable de dire s’il m’avait enculé lui aussi los de cette soirée.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir