Il n’y a pas que les BD dans la vie !

Big Dicks

Il n’y a pas que les BD dans la vie !Quand j’avais 20 ans j’étais un grand fan de BD (Bandes Dessinées pas Bondage Domination). Un après midi dans l’une de mes librairies spécialisées préférées j’étais en train de parler avec le libraire qui était devenu, un ami au fil du temps, quand arrive une femme qui plante un gros baiser sur la joue du libraire. Celui ci rigole et me présente comme un grand connaisseur de BD et me précise que Michèle prépare une thèse sur la BD belge. Michèle est une petite blonde avec une jolie poitrine dont les pointes essayent de traverser sa robe estivale. Elle me fait un grand sourire et commence à m’expliquer ce qu’elle fait, le sujet précis de sa thèse… Je suis littéralement fasciné par le sex-appeal de cette femme de 35 40 qui m’écoute avec attention chaque fois que je prends la parole. Je me perds dans ses jolis yeux bleus.Au bout d’une quinzaine de minutes d’un dialogue érudit elle me propose de lui rendre visite pour qu’elle puisse me montrer sa collection. J’accepte évidemment sur le champ et demande quand cela l’arrangera le plus.Elle sourit et me dit qu’elle serait ravie si je pouvais la raccompagner chez elle. Je lui tends le bras cérémonieusement et nous partons illico presto.Une demie heure illegal bahis plus tard nous arrivons au pied de son immeuble. Elle habite au cinquième étage sans ascenseur et ne connaissant pas le chemin je la laisse passer devant moi. Je savoure le spectacle de ses fesses sous sa robe légère. Nous arrivons chez elle et là j’ai l’impression d’être dans un temple de la BD il y en a partout partout partout, du sol au plafond. Je ne sais plus où donner de la tête. J’att**** un album, commence à le feuilleter, elle m’en tend un autre, je m’assied sur la chaise la plus proche et elle m’alimente en albums en commentant chaque nouvel arrivant.Elle m’en tend un “qui devrait me plaire” je l’ouvre et découvre avec stupeur une version porno de Lucky Luke, elle me passe ensuite un Tintin lui aussi pornographique et à la quatrième page je bande comme un âne. Et ça se voit. Michelle me tourne le dos, elle est accroupie devant sa bibliothèque et semble chercher encore un album pour me tourmenter. Silencieusement je me laisse glisser de ma chaise et me colle dans son dos, J’embrasse son cou pendant que je caresse ses seins à deux mains. Mon sexe rigide exerce une pression contre ses fesses.Elle pousse un petit cri, sursaute et s’abandonne contre illegal bahis siteleri moi. Je glisse mes mains dans sa robe pour exciter ses tétons déjà bien durs et colle plus encore mon bassin contre ses fesses. Elle glisse une main entre nous et commence à me caresser la queue au travers de mon jean.Sans un mot elle se retourne et m’embrasse goulûment, sa main s’active encore plus sur ma queue tandis que l’une des miennes quitte ses seins pour passer sous sa robe et caresser sa chatte. Elle est aussi trempée que je suis dur : le courant passe bien.Sans cesser un instant nos attouchements nous nous relevons et elle m’entraîne à petit pas vers sa chambre. Une fois sur le lit il ne nous faut pas longtemps pour nous retrouver à poil. Elle empoigne ma queue et la branle doucement pendant que je suce ses seins comme un mort de faim. Elle me fait m’allonger sur le dos et s’assied d’un air déterminé sur ma queue. En un geste elle s’est complètement empalée. Je donne de petits coups de bassin vers le haut qui me permettent de sentir mon gland buter au fond de sa chatte, elle se dérobe ensuite complètement puis se rassied à nouveau. Ce petit jeu continue longtemps et Michèle pousse de petits cris entrecoupés d’halètements canlı bahis siteleri qui flattent l’égo du jeune crétin de 20 ans que je suis. Je suis en train de faire jouir une femme mure, expérimentée, la classe quoi. Pour varier les plaisirs nous continuons en chien de fusil, en missionnaire, en levrette… Quand elle a joui, elle me repousse sur le dos et commence à me sucer. Elle se place entre mes jambes qu’elle écarte au maximum et entreprend de me pomper, d’aspirer, d’aller et venir de haut en bas de ma queue sans jamais me laisser un instant de répit. C’est à mon tour d’haleter, je pose mes deux mains sur sa tête pour accompagner ses mouvements et elle continue cette délicieuse torture agrémentée de bruit mouillés qui ajoutent à mon excitation.Je suis tellement dans un état second que je ne réagis pas du tout quand elle enfonce deux de ses doigts dans mon anus et entreprend de me baiser ainsi, massant ma prostate pendant qu’elle suce mon gland. D’un coup elle pousse ses doigts aussi loin qu’elle peut tout en avalant la totalité de ma queue. S’en est trop pour moi j’explose littéralement dans sa bouche; Je plaque sa tête contre mon ventre et je jouis à long traits en poussant des cris.Elle continue ses caresses bien après que j’ai fini de jouir et vient ensuite m’embrasser avec passion.Il m’a fallu une bonne demie heure pour pouvoir me rhabiller. Quand je suis parti elle m’a fait promettre de revenir vite.Le lendemain j’étais de retour pour parfaire mon apprentissage.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir