Je suis gouine

Je suis gouineJe connaissais ces filles depuis un bon moment et je n’avais qu’une envie, sortir avec elles. Elles me semblaient être les plus merveilleuses des copines mais j’étais trop timide pour les aborder. Heureusement, le destin a fait qu’elles ont eu besoin de moi. J’étais heureuse de pouvoir les aider. Pour me remercier, elles m’ont invitée à venir boire un verre.- Viens chez nous, m’a dit la plus âgée !Je ne voulais pas comprendre mais je me suis lancée :- Vous habitez ensemble ?Elles m’ont répondu que c’est pour une question d’argent qu’elles vivent en colocation mais une fois dans l’escalier, alors que je montais devant elles, j’ai vu qu’elles se prenaient la main et une fois dans leur appartement, elles m’ont dit de m’installer dans le salon et elles sont parties dans le couloir. Au bout d’un moment, je me suis levée de ma chaise et je suis allée dans le couloir. Il y avait des gémissements qui provenaient d’une chambre. J’ai regardé. La brune était allongée sur le lit, la robe remontée sur le ventre et les cuisses ouvertes et entre ses cuisses, la tête de la blonde qui la léchait.J’avais peur du monde des lesbiennes et je ne voulais rien en savoir. Un jour que j’étais chez une amie, un des garçons avait mis une cassette türk sikiş dans la télévision et on avait vu des lesbiennes qui s’aimaient et ça m’avait dégoûtée.- Viens, m’a demandé la fille brune ! Entre ! Rejoins-nous ! On ne va pas te mordre ! Au contraire !J’aurais voulu fuir mais j’en étais incapable. La fille a insisté et j’ai fini par poser un pied dans la chambre.- Viens, m’a alors dit la blonde ! Ça ne peut pas te faire de mal ! C’est pas comme une grosse bite que tu prends dans l’anus !Elle s’est levée et elle est venue vers moi puis elle m’a dit qu’on va s’embrasser et elle m’a embrassée sur les lèvres. J’étais paralysée mais peu à peu, je me suis décontractée, d’autant plus qu’elle me pétrissait la poitrine puis elle a mis sa main sous ma robe et elle m’a caressée par dessus ma petite culotte puis elle m’a demandé si ça me plaît.- Oui, je vois bien que ça te plaît, a-t-elle ajouté sans me laisser le temps de lui répondre !La brune nous a rejointes et elle m’a déshabillée et maintenant nous étions nues toutes les trois.- Ne me dis pas que tu n’as jamais rêvé de ça, m’a encore demandé la blonde ! Toutes les filles aiment ça parce que c’est moins dangereux qu’avec un homme ! Tu n’es pas d’accord ?Je ne pouvais qu’être hd porno d’accord. Elle a ajouté qu’on va se faire du bien et je les ai suivies sur le lit. Jamais je n’avais ressenti ça. Même avec mon petit ami que je devais d’ailleurs rejoindre ce soir pour aller dîner chez ses parents.Les deux filles étaient vraiment cool et elles faisaient tout ce qu’il fallait pour que j’ai le plus de plaisir. Au bout d’une heure, j’étais épuisée et je me devais de leur rendre la pareille et je me suis efforcée de leur donner du plaisir. J’étais parfois la première de la chaîne, parfois au milieu, parfois la dernière. Je léchais et on me léchait puis elles m’ont enfoncé leurs doigts dans mes trous. J’avais toujours eu peur d’aimer la sodomie et ce qu’elles me faisaient ne faisait que m’encourager à la pratiquer.Sur les six heures du soir, elles m’ont laissé partir. Je leur avais parlé de mon petit ami, ce que je devais faire ce soir avec lui, le dîner avec mes futurs beaux-parents. Elles m’ont souhaité une bonne soirée.Quand mon petit ami m’a embrassé, ça m’a fait comme un électrochoc. Il s’en est aperçu et il m’a demandé ce qu’il y a. Je ne pouvais pas lui dire. Nous avons traversé le parc avec la voiture. Sur un banc, deux iş yerinde porno filles discutaient et elles se sont embrassées sur la bouche. J’ai tourné la tête de l’autre côté.- Tu pourrais faire ça, m’a demandé mon petit ami ?- Quoi, ça, lui ai-je demandé ?- Eh bien, comme ces filles, m’a répondu mon ami ! La gouine !- Ah, non, jamais ça, lui ai-je répondu !- C’est dommage, a-t-il continué parce que je préférerais que tu me trompes avec une femme plutôt qu’avec un homme !- Tiens ! Et pourquoi ça ?Il n’a pas su me répondre et il s’est embrouillé dans ses explications. Nous sommes arrivés chez ses parents. Nous avons passé le dîner à parler de mon future avec leur fils puis il y a eu le café. Je regardais par la fenêtre quand mon futur beau-père a dit à mon fiancé que sa cousine Sarah a fait son coming out.- Quoi ! Elle est gouine, celle-là, a fait mon fiancé ! J’aurais dû m’en douter !Mon petit ami m’a raccompagné chez moi et quand j’ai pris ma douche, je me suis aperçu que j’avais quelque chose écrit sur le côté de mon sein droit. J’ai regardé dans le miroir et je l’ai déchiffré. C’était un numéro de téléphone. Je me suis précipitée et j’ai appelé. C’était les deux filles. Je suis allée chez elle et j’ai passé la nuit à les aimer comme s’il n’y avait plus que nous trois sur la Terre.C’est à la suite de ça que j’ai révélé à ma propre famille que je suis devenue lesbienne. Quant au mariage… j’ai épousé une jolie étudiante rousse qui porte notre enfant.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir