La correspondante allemande.

Big Dick

La correspondante allemande.Je me souviens de ce voyage au lycée de trois semaines éffectué en Allemagne ,dans la banlieue de Francfort plus précisément. Quelques mois plus tôt nous avions tous accueillis chez nous nos correspondants. J’avoue que le principe à l’époque ne me plaisait que moyennement mais je n’avais pas le choix. Mon correspondant ,un dénommé Mathias était un garçon un peu rondillet, bon vivant et sympa mais avec qui je n’entretenais pas vraiment d’affinité particulière. Nous passions la plupart de notre temps ensemble devant les jeux vidéos ou les soirées organisées par mon lycée ou par des camarades. Laurent mon copain de classe avait une correspondante qui s’appelait Jenna. Sur le plan physique Jenna était le pendant féminin de mon correspondant ,boulotte et plutôt grande. Mais ce qui m’a frappé la première fois que je l’ai vu c’était sa poitrine massive qu’on ne pouvait que constater malgré les épaisseurs de ces vêtements. Je me souviens très bien ,nous étions mi-février et il faisait encore froid mais malgré sa veste fourée en jean et son gros pull je ne pouvais que constater sa vaste poitrine qui s’accordait si bien avec son large fessier. Du reste j’ai peu de souvenirs d’elle tout le temps qu’elle est restée en France. A chaque fois que je la voyais Laurent était avec elle.Puis au bout de ces trois semaines nos correspondants repartirent. Ce fut parfois dans les larmes car des couples venaient de se former. Pour ma part je me sentis soulagé de ne plus avoir à partager ma chambre avec Mathias.Laurent me fit alors des confidences à propos de sa correspondante ,il m’avoua qu’au long de son séjour Jenna avait souvent demandé après moi.-Je t’assure ,quand tu n’étais pas dans les parages elle me demandais sans arrêt où tu étais. Crois moi tu as un ticket !!!.-Arrête tes conneries c’est à peine si je l’ai vu plus de deux ou trois fois ta correspondante. -Et alors ?. Tu ne crois pas au coup de foudre?. C’est évident qu’elle te trouve beau !.-D’accord et après ?. De toute manière illegal bahis elle est repartie. Et puis je me vois pas sortir avec une grosse…-Moi non plus mais t’as vu les nichons qu’elle a?. J’aimerais trop les voir. Je les lui boufferais volontiers.-Alors tu auras peut être une seconde chance au mois de mai quand nous partirons en Allemagne.-Ouais. J’y crois pas trop… ce serait plutôt à toi de tenter le coup. Je te dis elle est mordue de toi.Les semaines et les mois passèrent puis ce fut notre tour de partir. Le voyage s’effectua en train. Je retrouvais mon correspondant Mathias et je retrouvais Jenna. Fort des révèlations de Laurent à son propos je la trouvais plus belle que je l’avais laissé trois mois auparavant. Elle n’était pas spécialement jolie mais ses traits pulpeux rendaient son visage particulièrement agréable d’autant qu’elle se montrait la plupart du temps très souriante. Rien à voir avec les petites pimbèches de ma classe que je ne pouvais pas supporter. Cette fois çi je me montrais bien plus attentionné envers elle. J’appris qu’elle jouait du violoncelle et qu’elle se montrait particulièrement appliquée dans ses études et de fait elle était l’une des meilleurs élèves de sa classe. Petit à petit nous étions devenus proches, malheureusement les circonstances firent que nous ne pouvions nous retrouver seuls. Il fallait faire vite mais je ne tenais pas non plus à m’afficher publiquement avec une fille grosse malgré ses rondeurs qui m’excitaient de plus en plus.Je saisis enfin l’occasion une semaine avant de repartir. Une camarade de classe allemande organisa une soirée chez elle. La fête battait son plein. Je discutais avec mes camarades de classe et de temps à autre j’observais Jenna à la dérobé. Elle était habillée de la même façon qu’à l’accoutumée ;basket ,jean et pull, look classique mais je m’en foutais complètement ,elle me plaisais. A l’intérieur de mon pantalon je bandais comme un fou. J’étais désemparé. Comme un chien en rut je désirais Jenna , cette belle fille blonde illegal bahis siteleri aux yeux clairs, je désirais ses formes ,ses seins ses fesses sa bouche.A un moment quelqu’un eut l’excellente idée de mettre un slow. La musique langoureuse entama ses premières notes. Petit à petit des couples de danseurs se formaient sur la piste. Je n’osais aborder Jenna pour danser ,c’était stupide même si je savais que des rumeurs entre elle et moi circulaient déjà ,ce fut elle qui m’invita à danser.Nous ne parlâmes pas tout le long du slow. Nous étions ensemble l’un contre l’autre et je sentais ses seins énormes et elle devait sentir la dureté de mon entrejambe.Sitôt que ce fut fini elle me proposa de sortir prendre le frais. Dehors la nuit était magnifique. L’air était doux et le ciel nocturne dégagé. Nous déçidames de nous promener dans les rues. Le quartier était sûr et la petite ville de banlieue était tranquille dans son ensemble. Au hasard de nos pas nous parlions d’un peu de tout et de n’importe quoi puis elle me demanda si j’avais envie de voir le local où elle répétait ses séances de violoncelle.-c’est pas un peu risqué ?. J’aimerais pas que tu ais de problème…-Ne t’inquiète pas. C’est moi qui possède les clés. Viens. On sera tranquille là -bas.Des idées pleins la tête nous nous précipitions en direction du lycée de Jenna, une vaste structure construite sur trois étages entourée d’une superfiçie conséquente de terrains de sport ,d’arbres et de bon nombre de bâtiments annexes.L’un d’eux était le local de répétition des ateliers musicaux. Une fois à l’intérieur nous nous enfermions à double tour puis Jenna m’entraina dans une salle sans fenêtre. C’était là qu’ils entreposaient les instruments.Tout de suite on s’embrassa à pleine langue. Je tripotais ses seins, elle me tripotais la bite à travers mon pantalon. Si la petite promenade nocturne m’avait un peu fait débander je retrouvais aussitôt une trique d’enfer. Nos langues se mélangeaient dans un ensemble de salive et d’excitation. Je me canlı bahis siteleri mis à caresser ses larges fesses que je constatais bien fermes.-Déshabilles toi !…Elle s’éxécuta avec un mélange de gêne et d’excitation et très vite je découvris ses énormes mamelles. Dans mes souvenirs j’estimais qu’elle devait faire du 100F ou 100G de tour de poitrine. Aussitôt je me mis tout nu et m’approcha d’elle. Je lui dis de se mettre à genoux et de me sucer ce qu’elle fit avec une expression évidente de bonheur sur le visage. Elle avala littéralement mon sexe turgescent pendant qu’elle me caressait l’entrejambe ce qui eut pour effet de redoubler mon excitation. Il était évident que Jenna avait de l’experience et je caressais ses énormes seins avec délice. Elle disposait également d’un trés gros fessier qu’elle remua avec beaucoup de savoir-faire. Oui des mecs étaient passés avant moi. Peut être beaucoup de mecs. Je me mis à lui pincer les seins et elle se mit à pousser des cris de jouissance extraordinaire…-Ouiii… jaaa! Jaaa! Ja!.. continues! J’adore ça. Je me mis à lui claquer les seins, d’abord avec douceur puis de plus en plus fort…-Ja !. J’adore ça. Vas y . Tête les aussi. Mords les!.Je me mis à dévorer ses grosses loches. Jenna se tordait de plaisir et je fus en transe. Je mordais ses seins et elle en redemandais. -Maintenant frappe moi !…Elle resta à quatre pattes tandis que je me relevais, puis je pris son beau visage par le menton.Je lui assénais sa première claque.Pas très forte mais Jenna me gratifia d’un sourire coquin et d’un regard gourmand. Elle en voulut encore et encore.Je giflais encore et encore son beau visage de walkirie puis elle voulut que je lui claque les seins ce que je fis avec délice.A un moment Jenna complètement empourprée de plaisir et de vice masochisme voulut que je jouisse dans sa bouche.Une minute plus tard sa bouche accueillit une bonne rasade de foutre. Elle sembla vouloir avaler mais elle recracha tout sur ses mains.-Une autre fois, me dit elle tout en me regardant et en se caressant de partout afin de bien étaler le foutre sur tout son corps.Dès lors nous passions le reste de mon séjour à nous retrouver dans des lieux insolites où nos séances sont allées crescendo.Mais cela est une autre histoire.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir