Le patient

Le patientJ’avais noté sur un site de rencontre une annonce d’un homme de 50 ans qui recherchait un homme mûr pour caresses uniquement sur sa personne.Il avait élaboré un petit scénario pour recevoir chez lui : il faisait appel à un kiné pour une douleur au genou. Une fois arrivé, le kiné lui faisait une piqure qui l’endormait et c’est alors que l’homme mur devait le caresser sur tout le corps, en n’omettant pas la raie des fesses et l’anus pour un plaisir qu’il tenait à découvrir. Par contre, Eric tenait à dire qu’il avait un petit sexe et surtout qu’il était éjaculateur précoce et par conséquent, qu’il ne fallait pas s’éterniser sur son sexe.J’avais déjà répondu à son annonce qu’il avait passé plusieurs mois auparavant mais il avait été tellement pointilleux et questionnant sur la façon dont ça devait se dérouler que j’avais fini par renoncer.Mais ces jours derniers, à la vue de la reparution de son annonce, je me sentis fortement titiller.Malgré tout, un long échange de mails s’ensuivit. Il me reprécisa qu’il ne tenait pas à ce que je me déshabille, tout au plus pouvais je me mettre à l’aise en slip. Je me doutais donc bien que seul moi devais lui donner du plaisir et ça me plaisait bien.Nous primes donc rendez vous et comme il voulait savoir dans quelle tenue je souhaitais qu’il me reçoive, j’optais, lui étant le patient, pour un peignoir et évidement un boxer.Après avoir récupérer son adresse et ses codes d’accès, j’arrivais devant sa porte d’entrée qu’il avait laissé entrouverte, se tenant derrière pour m’accueillir.Je jouais le jeu, lui demandais comment il s’était procuré cette douleur au genou, lui dit de s’allonger sur son lit, sur le ventre et que j’allais lui faire une piqure pour le soulager tuzla escort et pour pouvoir le manipuler sans lui faire de mal.Par contre je lui précisais à haute voix que cette piqure l’endormirait et je lui baissais un coté de son boxer pour découvrir une fesse que je piquais à l’aide d’une seringue que j’avais même apportée. Et ce fut lui qui joua le jeu, me disant d’une voix faible qu’il sentait l’endormissement venir.Alors je me mis à l’aise, ne gardant que mon tee-shirt et mon slip et je me mis à genou sur le lit.Je lui massais le dos, les épaules, redescendais sur les jambes et j’entrepris de lui retirer entièrement son boxer. Je lui écartais les jambes et d’où j’étais placé, entre ses cuisses, je lui matais les testicules. En remontant, volontairement mes mains les frôlèrent, elles étaient douces et dépourvues de poils. Je lui avais demandé de se raser le sexe, et je pense qu’il avait fait en fait la totale.Je repris mon massage du dos et des épaules, mais je redescendais en passant par les fesses que je me mis à pétrir tout en les écartant. Je découvris ainsi son anus, tout serré et tout rose. D’une main j’attrapais mon tube de vaseline et en mis une bonne dose sur mes doigts. Je lui écartais à nouveau les fesses et lentement lui tartinais de vaseline son trou. Mon majeur tournait autour, puis doucement se mit à s’introduire en lui. Eric était vraiment serré, mais je m’éclatais à fouiller un anus que je ne connais pas 10 minutes avant. Un deuxième doigt rejoignit le premier et là je sentis que je le possédais bien. Je le ramonais avec lenteur et mon regard se délectait de voir mes doigts s’enfoncer au plus profond de son rectum.Eric avait demandé dans ses mails d’être défloré par un tuzla escort bayan gode. J’en avais amené un mais de belle taille mais vu l’étroitesse de son cul, je ne le sortis pas. J’avais par contre apporté un petit plug que je vaselinais à son tour et présentais à l’entrée. Lentement je parvins à l’enfiler de moitié et j’avais bon espoir de le caler une fois le renflement passé pour le laisser en lui le temps que je le mette sur le dos pour m’occuper de son sexe, pensant que ça pourrait retarder son éjaculation. Hélas, je le sentis se contracter quand la partie large du plug tenta de forcer ses sphincters et après plusieurs tentatives infructueuses, je laissais tomber. Je le redoigtais malgré tout avec deux doigts juste pour le plaisir et pour la vue.Du coup, j’entrepris de le retourner et enfin, je pus voir sa bite. Effectivement elle était petite, rabougrie, flasque avec un long prépuce. Je lui caressais le torse, les tétons que je léchais par petites touches, le ventre et l’intérieur des cuisses. Après un long moment de ce traitement, je me laissais aller à enfin toucher sa bite. Je la soulevais, caressais les testicules et une petite érection commença à monter.Penché en avant, sans le toucher, je pris son sexe dans ma bouche et fis juste un aller et retour. Je repris les caresses du torse et des tétons puis une deuxième fois, je le suçais doucement avec deux allers et retours. Là, sa bite devint bien raide mais elle avait gardé son prépuce qui recouvrait tout son gland.Eric m’avait envoyé une photo de sa queue en érection et j’avais remarqué que son prépuce s’ouvrait à peine pour dégager le gland. Ça entreprit de m’exciter encore plus : il avait un phimosis !Je ne sais pas pourquoi escort tuzla mais ça m’a toujours fait bander de voir ça sur des vidéos et là j’en avais un sous les yeux… Je me remis à le sucer par intermittence en salivant beaucoup et pendant il était dans ma bouche je tirais doucement sur le prépuce. J’arrêtais ma fellation de peur qu’il n’éjacule tout de suite, le caressais lubrifié de ma salive et me mis à tirer à nouveau sur la peau vers le bas. Petit à petit, son gland apparaissait, l’ouverture du prépuce l’enserrant, le creusant en le coupant en deux et je crus qu’il n’arriverait jamais à sortir. J’avais peur de lui faire mal, le reprenais en bouche pour le lubrifier encore un peu, puis repris mon poste de voyeur. Je continuais à maintenir la pression vers le bas de sa verge et soudain son gland jaillit en entier et son prépuce s’enroula en le comprimant à la base. J’étais aux anges. Je me mis à le branler sans pouvoir le recaloter et mes doigts glissèrent le long de sa petite bite. Mais tout d’un coup, elle devint molle et Eric arrêta de « dormir ». Il m’avoua qu’il s’était trop retenu, et que du coup ( c’était toujours ainsi…), il ne pourrait pas éjaculer. Je lui dis d’attendre un peu, allais chercher du Dexeryl pour bien le lubrifier et me mis à lui malaxer son pénis mou. Mais rien n’y fit. Je lui mis sa main d’Eric sur son sexe pour qu’il se branle lui-même, et il le fit quelque peu ( c’était plus pour mon plaisir de voir un mec se branler devant moi … ) mais ce fut un échec.Alors on se leva du lit, il me dit qu’il était désolé, mais qu’il avait ressenti tout ce qu’il cherchait avec son annonce. On se rhabilla, et je lui proposais, s’il avait un nouveau scénario en tête, de me recontacter.Ce fut pour moi une aventure très originale, et même si j’aurais aimé faire participer un peu plus mon corps et avoir une jouissance avec lui, (j’aurais bien aimé l’enculer en fait ou qu’il me suce), je serais volontiers partant pour une autre histoire.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir