Les black du village fantôme

Les black du village fantômeChristian et moi accueillons Marina à la gare. En voyant la mine défaite de ma copine je lui demande :« Tu n’a pas l’air dans ton assiette ma chérie ? »« Non non, ça va. Juste un voyage éprouvant. » Me répond-elle sans plus de détail. Christian lui dit alors :« Tu veux aller te reposer ? Je comptais faire un crochet par le village fantôme. Mais si tu es trop fatiguée, on ira un autre jour. »« Non non ça va ça va. Allons-y. » Répond-elle en l’embrassant.Il se recul brusquement et interloqué, il lui lance :«  Mais…. Tu sens le sperme à plein nez ! » Marina rougie mais ne répond pas.En chemin, elle demande :«  Comment un village peut-il être ainsi abandonné ? »«  C’est un peu curieux comme histoire. Il me semble que le promoteur était un escroc et qu’il a mis sur la paille des dizaine de personnes en partant avec l’argent des investisseur avant que le village ne soit fini. On ne l’a jamais retrouvé et voilà 40 ans qu’il est totalement à l’abandon. C’est un endroit assez sympa pour les artistes et les photographes. Mais c’est aussi un endroit assez glauque où les rencontres sont parfois chaudes. »Une fois arrivés sur le site, Christian nous ordonne :« Gouinez-vous ! »Avec un plaisir non dissimulé, nous commençons à nous caresser en nous embrassant langoureusement. Christian est émerveillé devant nos deux corps qui ondulent de plaisir. Il est ravi d’avoir deux femelles sous son joug.« Mes chéries, vous êtes magnifiques ! »Christian en profite pour prendre des photos. Marina lui demande :« Tu vas faire quoi des photos ? »« Je te les donnerai à Alain et j’en diffuserais sur le net avec des commentaires salaces. »Nous acceptons et nous prêtons de bonne grâce et continuons nos ébats alors que Christian prend des photos en rafales tout en dirigeant ses femelles comme il aime nous appeler dans ces moments là.« C’est bien mes femelles continuez comme ça. Faite moi un beau 69. Bouffez vous la chatte ! »Très excitées nous nous mettons en position et couinant de plaisir, nous dégustons balıkesir escort nos coquillages juteux.Christian varie les angles mais son sexe est bien à l’étroit dans son pantalon. Remarquant son état, espiègle, je lui demande :« Ca te plaît ? »« Oui vous êtes de belles femelles en chaleur ! »Mais Marina est un peu stressée à l’idée que quelqu’un pourrait nous surprendre et elle le confit à Christian.« Michèle est plus exhibe que moi ! Je ne voudrais pas qu’il y ai des voyeurs. »Christian rigole et rétorque :« Et alors, tu ne vas pas me dire que tu as peur que des promeneurs se rincent l’œil ? Tu n’attends que ça je suis sûr ! Puisque tu veux jouer à la prude, nous allons faire un jeu où tu n’aura pas d’autre choix que de te laisser faire. »Comprenant l’idée de Christian, je passe derrière Marina et d’un geste vif, je lui met des menottes que Christian m’a lancé. Aidé de Christian, je l’attache au plafond et Marina se retrouve les bras en l’air, magnifiquement exposée. Je lui met un baillon et sans qu’elle ai pu se rebeller, il se met à la fouetter en lui disant :« C’est pour tes extravagances dans le train ! »La lanière du cuir qui la cingle la fait se tordre de douleur.« Qu’est-ce que…Haaa !! Pourquoi tu fais ça ? »« Tu m’excite de trop avec tes grosses mamelles de salope ! Et ça t’apprendra à bouffer de la queue à tout bout de champs ! »« Mais t’as pas le droit de me traiter comme ça !  Détache-moi ou je crie ! »Complice de Christian, je lui dit :« Pauvre idiote, égosille-toi ! On est au milieu de nul part ici ! »Saisissant l’appareil photo, je prends quelques clichés pendant que Christian continue la punition. La diablesse se tortille dans tous les sens sous les coups. Christian affiche une belle érection. Il me dit :« Michèle ! Il va falloir calmer cette tension. Vous toutes les deux dans quel état vous m’avez mis ? »Il flatte les fesse de Marina qui reste suspendue en me désignant sa verge tendue. Je comprend ce qu’il me reste à faire. Je me met à genoux et commence une belle fellation escort balıkesir sous les yeux envieux de Marina. Mais Christian est si excité qu’il décharge trop rapidement dans ma bouche. J’en suis si surprise que j’ai du mal à avaler cette quantité impressionnante de sperme.Quand il a terminé de se vider dans ma bouche, Christian me repousse et se tourne ver Marina. Tout en lui fouillant sa chatte trempée, il lui dit :« J’espère que tu as apprécié le spectacle ? En voyant comment tu mouille t’as dus adorer ça ! »Frustrée et humiliée, elle lui répond :« Si tu me l’avais demandé, je t’aurai sucé de la même manière !J’aurais peut-être même fait mieux ! »« Peut-être, mais te voir gesticuler comme ça j’adore ! D’ailleurs, je vais encore te chauffer un peu pendant que tu es attachée. Ca me fera rebander de t’entendre crier ! »Christian se saisit d’un fouet et me le donne en me disant :« Chauffe ta copine ! »Marina me supplie :« Arrêtes ! Non ! Pas toi ! Non ! »Mais Christian intervient :« Michèle si tu ne le fais pas, c’est toi qui te retrouvera à sa place ! »N’ayant pas envie de recevoir le fouet, je me met à cingler ma copine et y prends même du plaisir aussi en la voyant se tortiller et en l’entendant crier à chaque coups. Après un petite dizaine de coups, Christian arrête le supplice et la détache. Elle lui confie toute alanguie :« Tu n’avais vraiment pas besoin de tout ces artifices pour m’obliger à faire ce que tu veux de moi ! »« Oui ! Je sais ! Mais qu’est-ce que c’est bon de te voir te tortiller comme ça ! »A ce moment nos entendons des conversations. Nues et exposées, n’ayant pas nos vêtement sous la main, nous sommes désemparées. Nous voyons alors des black se rapprocher de nous. C’était un piège organisé par Christian. Nous sommes des appâts faciles. Ils s’exclament en nous voyant :« Bon dieu Christian ! Tu nous avais pas menti ! Elles sont bandantes tes femelles ! »Christian jubile en nous voyant paniquées.« Allez mes femelles ! Dansez pour mes amis et gouinez vous devant balıkesir escort bayan eux ! Après ils vous baiseront ! »S’exhiber devant ces inconnus est humiliant mais aussi très excitant.Nous nous trémoussons lascivement devant ces mâles qui sortent leurs matraques devant notre spectacle.Puis il ordonne :« Et maintenant, à quatre pattes, comme des chiennes en chaleur qui n’attendent que des grosses bites pour se faire défoncer ! Faite vous plaisir les gars ! Elle n’attendent que ça ! »Aussitôt, nous nous retrouvons avec plusieurs bites à sucer. Un des black lance à Christian :« T’as vraiment un pot d’enfer de posséder d’aussi bonne femelles »Les blacks se ruent sur nous et se mettent à nous saillir.Christian exulte devant ce spectacle de queues noire qui défoncent ses femelles blanches.Nous sommes totalement soumises et sans aucune hésitation, nous nous laissons aller aux pénétrations multiples de ces gros engins. Christian filme les moindres détails de cette tournante où nous devenons de simples vides couilles.Nous prenons des coups de bites et du sperme à flot. Marina capitule. Elle n’en peut plus et supplie :« S’il vous plaît arrêtez! … Je vous en prie… J’en peu plus ! »Christian est agacé par son comportement et lui lance :« Regarde Michèle ! Elle ne s’en plaint pas Elle ! »C’est vrai que je suis en extase avec tout ces black qui coulissent, dans mon anus, mon vagin et ma bouche. Alors, docile, elle essaye aussi de m’imiter et d’y prendre du plaisir. Elle embouche, des black qui explosent en l’aspergeant de sperme. Marina se met à miauler comme moi tout en se faisant ramoner les boyaux.« Quelle salope de chienne blanche !  T’aime te faire éclater l’cul et d’avoir de grosses bites qui remplissent ton cul de grosse vache ! » « Ouiiiiiii !!!!!! » Répond-elle, réalisant que c’est la seule réponse qui convient. Une foi leurs couilles vides, nous ne sommes plus que des loques. Les gars se rhabillent, félicitent et remercient Christian, puis repartent.« T’as vraiment deux chiennes d’enfer. Tu les a bien dressé ces femelles ! »Alors que nous reprenons nos esprits, Christian nous dit :« Wahoo ! Vous avez été géniale mes petites femelles adorée. Dés que j’aurai traité les photos et les vidéos, je balance ça sur le net. C’est Alain qui va être content ! »

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir