Ma femme me trompe avec mon père – Partie 4

Ma femme me trompe avec mon père – Partie 4Suite…Puis sans un mot, Coralie se leva et alla s’empaler sur la bite de mon père, allongé sur le second transat. Elle rebondissait sur son sexe de toutes ses forces pour que la pénétration soit la plus profonde possible, à la place de mon père je n’aurais jamais pu me retenir, mais lui, il faisait preuve d’une endurance incroyable. Mais soudain mon père la repoussa « Arrête, tu vas me faire jouir !! ». Coralie se releva alors et commença à se diriger vers Gérard…Gérard dit à mon père. « Elle en veut encore, il ne faut pas qu’on la déçoive ! J’ai une idée ! » Il attira Coralie un peu plus loin, dans le jardin. Là, il y avait une sorte de fauteuil suspendu à un arbre par une corde, il assit Coralie au fond et en soulevant ses jambes, on pouvait voir son vagin grand ouvert, pile à la bonne hauteur ! « Au moins c’est pas fatiguant pour moi ! » dit Coralie en riant. « Moi d’abord ! » dit Gérard… Il approcha son gland du vagin ouvert de Coralie qui pouvait admirer toute la scène dans cette position, elle attendait qu’il entre son pénis… Il la pénétra d’un coup, sans précaution, en poussant un grand cri a****l !! Elle gémit entre la douleur et le plaisir et attendait qu’il commence ses va et vient. Il se mit à s’acharner sur sa chatte, le plus vite qu’il pouvait, il serrait les dents, la tête en arrière, il avait déjà jouit, pendik escort donc il pouvait tenir beaucoup plus longtemps. « Putain, qu’est-ce qu’elle mouille !! J’arrive pas à jouir ! ». « Laisse-loi ta place !» dit mon père, il la pénétra beaucoup plus calmement, il la regardait avec un air vraiment vicieux que je ne lui connaissais pas. Elle lui caressait le torse et se mordait les lèvres en le regardant dans les yeux. J’étais à la fois horrifié et surexcité par la situation. Au bout d’un moment, impatient, Gérard reprit sa place, lui releva les jambes au maximum et tenta de la sodomiser, je le voyais appuyer son gland sur sa rondelle sans parvenir à rentrer, Coralie fermait les yeux en serrant les dents, puis soudain il rentra son gland et sa bite toute entière, Coralie poussa un souffle de soulagement, le plus dur était fait, Gérard fit des va et vient et je le voyais prendre son pied. « Putain ma Coco, il est serré ton cul, c’est vraiment génial, tu l’as sent bien ? Tu l’aimes ma bite ? Hein salope ? » Coralie ne répondit pas alors il insista « tu la sens salope ? Tu vas répondre oui !» Coralie fit un petit oui de la tête. « Alors dis-le !» demanda Gérard un peu énervé en poussant sa bite au fond de son cul ». « Oui je la sens bien, elle est bonne ta bite Gérard… Continue ! ». Gérard et mon père échangèrent de place plusieurs fois jusqu’à ce que Coralie pousse escort pendik un cri de jouissance qui venait du ventre et déchirait le silence de la nuit… Elle n’en pouvait plus, elle serrait les dents et haletait bruyamment, soudain mon père se retira et éjacula sur son ventre et sa poitrine…Elle s’essuya avec une serviette, remit sa nuisette et épuisée, elle dit « Allez c’est bon maintenant, on va se coucher, on va finir par réveiller Homer… ».« Ok, dommage… » dit mon père. Alors qu’elle se dirigea vers la maison, Gérard l’attrapa par le bras « Oulah, tu vas où ma chérie, moi j’ai pas encore fini ! ». « Si c’est fini pour ce soir, laisse-moi tranquille… » dit-elle. Gérard la gifla et la poussa dans l’herbe ! Elle tomba sur les fesses. Mon père, assis dans le fauteuil suspendu, assista à la scène en souriant, sans rien dire…« J’en ai marre, je suis fatiguée !» dit Coralie essayant de se relever. Gérard sourit et s’allongea sur elle de tout son poids, elle ne pouvait plus bouger, il la pénétra et l’embrassa de force, elle essayait de se débattre mais ne put résister que quelques secondes à cet homme qui devait peser au moins 100 kilos, il s’agitait comme un ado sur Coralie. «Putain ça y est je vais jouir, je vais jouir !! » hurla Gérard, sans se retirer, il balança son foutre dans la chatte de Coralie…Coralie se releva, elle passa à côté de mon père, et là pendik escort bayan il l’attrapa par les hanches « Allez, reste encore un peu ! ». « S’il te plait, j’en peux plus, je veux aller me coucher… » demanda doucement Coralie.« Gérard ! Prend mon téléphone sur le bar !» s’écria mon père. « Tu sais filmer ? Ne loupe rien !! » Dit-il…« Ok c’est parti ! » répondit Gérard. Je voyais Coralie qui se demandait ce qui se passait, là mon père la força à se mettre à genoux et il enfourna sa grosse bite dans sa bouche en vérifiant bien que Gérard voyait toute la scène ! Elle essayait de l’en empêcher, mais elle ne voulait pas provoquer un scandale, surtout qu’elle pensait que je dormais, alors elle se laissa faire… « Loupe rien Gérard !! Tu vois ma petite Coco, si tu ne fais pas tout ce qu’on te dit, j’envoie cette vidéo à Homer et à tous ses potes !! » dit mon père en riant !!Gérard était mort de rire, il filmait soigneusement toute la scène, et il avait même pris son propre téléphone, sûrement pour se garder des souvenirs de cette soirée… Je voyais la panique dans les yeux de Coralie, moi je n’osais pas sortir, je me demandais comment tout cela allait finir… Mon père retira son sexe de la bouche de Coralie et lui ordonna de s’assoir sur le transat « Tu t’assois, tu ne bouges pas ! Sinon, j’envoie la vidéo ! Compris ?». Je sentais que Coralie était maintenant très mal à l’aise, elle avait presque les larmes aux yeux… Moi j’étais toujours très excité de toute cette situation et je me masturbais depuis de longues minutes, je sentais la pression dans mon pénis et mes couilles !!A suivre !

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir