Ma Tante et Moi 8 3ieme partie

Babe

Ma Tante et Moi 8 3ieme partieIX- Mon séjour chez tatie SophieAprès être rentré chez Sophie, nous avons passé une soirée très calme et nous nous sommes couchés de bonne heure dans les bras l’un de l’autre. Lorsque je me suis réveillé le lendemain matin, Sophie n’était pas à mes cotés. Je me suis levé et je suis allé vers la cuisine. Je suis totalement nu mais cela ne me gène absolument pas. Surtout que lorsque j’entre dans la cuisine, Sophie est elle aussi nue. On s’embrasse tendrement et on se fait un câlin. On s’assoie l’un en face de l’autre et on commence à manger. Je n’arrête pas de mater ses jolis petits seins. Elle goute son café et elle me dit qu’il manque un ingrédient.Elle se met à genou sous la table et je sens sa main prendre ma bite et mes couilles. En un rien de temps, elle me fait bander comme un porc. Puis elle commence à me sucer tendrement dans un premier temps puis beaucoup plus fort. Elle est sous la table et je ne la vois pas. Cela m’excite beaucoup. Je ne sens que sa langue et ses mains qui jouent avec ma bite. D’un seul coup, le téléphone sonne. D’où je suis, je peux l’att****r. C’est mon oncle. Je décide de décrocher. Il me demande si tout va bien et si je peux lui passer ma tante. Je lui réponds qu’elle est en train d’astiquer la vaisselle et qu’en plus elle a la bouche pleine ! Il me dit que ce n’est pas grave et qu’il voulait juste savoir si tout aller bien. Il ne m’a même pas demandé de transmettre un « je t’aime » ou un bisou. Je raccroche et ma tante explose de rire. Elle me demande de lui passer sa tasse. Je le fais et elle continue de me branler énergiquement jusqu’à ce que j’éjacule dans sa tasse. Elle boit en disant que c’est bien meilleur comme cela ! J’allais commencer à faire la vaisselle mais elle m’arrête et me dit que la femme de ménage va venir. Elle se colle à moi et je bande toujours. Nous allons donc dans sa chambre. Je la jette sur le lit. Elle écarte les cuisses. Je la prends par le bassin et la tire sur le bord du lit. Elle place ses longues jambes sur mes épaules et je commence à la pénétrer. On se regarde amoureusement et je la prends tendrement. J’accélère ensuite le rythme. Je la culbute à fond. Elle hurle de plaisir. Elle se redresse et m’entraine vers la salle de bain. Elle se met à genou dans la douche. Je lance l’eau et je fourre ma bite dans sa bouche. Elle me suce à nouveau et elle frotte ma bite contre ses petits seins. Je l’att**** par les cheveux et la plaque contre la paroi de la douche. Je plante ma bite dans son cul. Je la bourre violement, comme elle aime. Comme nous sommes seuls, elle hurle sans retenu. Elle fait un bruit incroyable. Cela m’excite au plus haut point. Je vais jouir. Elle se remet à genou et j’éjacule sur elle. Elle a du sperme partout. Sur les cheveux, le visage, les seins et sur ses lèvres. Elle m’embrasse à nouveau. Puis elle me dit qu’elle doit se préparer pour aller faire des courses. Je lui dis que je vais venir avec elle mais elle ne veut pas car beaucoup de monde la connait dans le quartier. Je vais donc moi-même m’habiller. Evidement j’ai fini avant elle et je ne peux m’empêcher de fouiner dans ses placards pour lui choisir sa tenue. En fouillant dans sa lingerie, je tombe sur deux godes ! Un assez petit et un autre qui doit faire une vingtaine de centimètre de long pour un diamètre de cinq centimètre. Je décide qu’elle portera un string noir avec le soutien gorge qui va avec. Je lui prends une petite jupe noire qui s’arrête entre le milieu des cuisses et les fesses. En haut je lui trouve un haut rouge assez décolleté. Elle sort de la salle de bain et semble ravie que je lui aie choisi une tenue si sexy. Elle me dit que comme elle veut me plaire, autant que je choisisse ses vêtements. Elle les mets. Elle est super bandante. On s’embrasse et elle me serre dans ses bras. J’en profite pour att****r le plus petit des godes et je l’insère dans son cul. Elle pousse un couinement de surprise. Je lui dis que comme cela, elle pensera à moi. Elle me dit qu’elle n’a pas besoin de ça mais je lui ordonne de ne pas l’enlever. bahis firmaları Elle part donc faire ses courses.Lorsqu’elle revient, elle prépare le repas. Elle m’annonce qu’une de ses tantes s’est brisé le fémur et qu’elle doit aller l’aider. Je suis déçu de devoir passer une partie de l’après midi tout seul. Elle me dit que plein de mecs l’on abordé pendant les courses mais qu’elle les à tous rejetés. Je lui enlève le gode du cul pour qu’elle soit plus à l’aise avec sa tante. Elle me prévient que la femme de ménage ne va pas tarder et de faire comme si elle n’était pas là. Elle ajoute que son mari reste toujours travailler un peu chez lui en début d’après midi pour s’assurer qu’elle fait bien son travail. Pour ma part, je trouve cela louche ! Je lui demande depuis quand elle travaille pour eux. Elle me répond que cela fait à peu près six ans. Sur le moment, il me semble qu’a deux ou trois années près, cela correspond au moment où mon oncle la totalement délaissé, même s’il ne s’en occupait plus beaucoup. Ma tante part sur ces paroles. Je ne sais pas si je suis le seul à le penser à ce moment précis mais je crois que ma tante a été assez naïve sur ce coup là ! J’ai bien peur que si mon oncle a totalement arrêter de baiser ma tante, c’est que cette femme de ménage y est pour quelque chose. Pour en être certain et rétablir l’honneur de ma tante, je décide de monter un plan pour le vérifier. Je laisse un mot sur le meuble prêt de l’entrer où il est écrit : « Ma coquine, rejoints moi dans ma chambre, mets toi nue et allume la lumière ! » Puis je vais dans la chambre de mon oncle et de ma tante et j’envoie une liste de choses à acheter à ma tante. Il me faut, des menottes, un martinet, un gagged ball, un électro-stimulateur, des pinces et une cage pour mettre quelqu’un dedans. Elle semble surprise mais accepte. En attendant, j’ai trouvé un album photo de leur mariage. Je ne peux m’empêcher de me branler en regardant les photos de ma tante jeune.Soudain, j’entends la porte s’ouvrir. J’entends des pas qui s’approchent, la porte de la chambre s’ouvre soudain, la lumière s’allume et je découvre la femme de ménage totalement nue ! Mon intuition était la bonne. Il s’agit d’une asiatique d’environ 25 ans. Elle est assez petite, les cheveux long. De jolis yeux en amande, une paire de seins en harmonie avec son corps et son beau petit cul. Elle n’est pas hyper jolie mais elle est mignonne. Elle est extrêmement surprise de trouver un autre homme que mon oncle nu dans le lit et elle me demande qui je suis. Je lui dis que je suis le neveu de la femme qu’elle a rendu malheureuse en couchant avec son mari. Elle semble vouloir s’excuser puis pris de panique, elle tente de fuir. Je la ratt**** dans le couloir et je lui cogne la tête contre le mur. Elle saigne au niveau de la pommette et est inconsciente. J’appelle ma tante et je lui dis de revenir au plus vite car j’ai fait une découverte intéressante. En attendant, je ligote cette salope d’asiatique sur le lit à l’aide de torchons. Elle reprend ses esprits et panique en se rendant compte qu’elle est attachée sur le lit. Je lui demande son nom. Elle s’appelle Ladda. Je lui demande depuis quand elle couche avec mon oncle mais elle refuse de parler. J’ai beau lui mettre quelques baffes, rien à faire. Ma tante me répond qu’elle sera là d’ici 45 min. Comme cette pute ne veut plus parler, je décide de profiter de son corps. Je m’allonge sur elle. Elle tente de se débattre mais comme elle est attachée, elle ne peut rien faire. Je lèche ses seins, son ventre et sa chatte. Elle fini par couiner de plaisir. Je bande et je veux qu’elle me suce. Elle refuse. Pour lui faire ouvrir la bouche, je lui bouche le nez. Elle fini par ouvrir la bouche et j’enfonce ma bite dedans. Je la baise par la bouche. Elle manque à plusieurs reprises de vomir. Elle pleure comme une petite fille et tente de me parler. Je me retire et elle me dit qu’elle est vraiment désolée. Je la frappe avec ma bite. Je me place entre ses jambes et je commence à la fourrer très violement. Cela lui arrache kaçak iddaa des hurlements. Je la prends très fort sans m’occuper d’elle. Elle souffre et cris de douleur. Elle pleure encore plus fort. Elle me supplie d’arrêter car elle n’a jamais pris une bite aussi grosse. Mais je ne l’écoute pas et je continue à la sauter ainsi pendant dix minutes. Je fini par jouir sur son visage. Elle pleure à chaudes larmes et demande encore pardon. Ma tante arrive enfin et je lui explique la situation. Dans un premier temps, elle semble détruite d’apprendre que son mari la trompe depuis si longtemps. Même si elle ne lui plait plus, elle ne pensait pas qu’il baisait ailleurs. Je la serre dans mes bras pour la consoler. Finalement, Sophie semble déterminer à se venger et nous allons dans la chambre où j’ai attaché notre petite thaï. Elle entre dans la chambre et se mets à cheval sur elle. Elle lui colle alors une bonne dizaine de baffes assez violentes. Notre petite asiatique hurle de douleur et je fini par intervenir pour que Sophie ne fasse pas une grosse bêtise. Je lui explique que je lui ai fait acheter tous ces accessoires uniquement pour la punir. Sophie part alors chercher tout le matériel. Je place alors le gagged ball dans la bouche de cette pute. Puis Sophie lui passe les menottes dans le dos. Elle lui met alors un violent coup de pieds qui la fait tomber au sol. Elle s’assoie sur son ventre et lui met les pinces sur les tétons. Cela lui arrache des hurlements de douleur. J’avoue que la situation m’excite particulièrement et ma bite est redevenue bien dure. Sophie recommence à gifler Ladda et tire sur les pinces à tétons. Je dis alors à ma tante que l’on pourrait se venger d’elle par le sexe et que de cette façon elle prendrait le corps de cette pute à son mari. Sophie est en fait très excitée par la situation et elle se déshabille en me disant qu’elle accepte ma proposition. Elle est maintenant nue. Elle retire le gagged ball et Ladda commence à la supplier d’arrêter. Ma marraine prend alors le martinet et lui met un violent coup sur le ventre. Elle continue et la frappe une douzaine de fois. Le corps de Ladda est plein de marque et par endroit, elle saigne un peu. Sophie se met à genou au dessus son visage et elle s’assoie sur elle. Elle l’oblige à lui bouffer la chatte. Ladda refuse mais j’att**** sa tête pour la bloquer et Sophie se pose sur elle et la bloque entre ses cuisses. Ladda ne veut toujours pas sucer alors cette fois, c’est moi qui prends le martinet et pour venger ma tatie chérie, je frappe tellement fort qu’au bout de seulement deux coups, Sophie me dit qu’elle la lèche. Je remarque que Sophie est extrêmement excitée de pouvoir se venger. Je viens me placer devant elle et elle commence à me sucer. Même a travers sa bouche, je sens son excitation. Au bout d’un moment, elle se relève et att**** la thai par les cheveux et la traine jusqu’au lit. Elle la balance dessus et l’attache aux quatre coins. Elle me demande de la sauter sauvagement. Je m’exécute. Je la reprends comme tout à l’heure et on entend toujours beaucoup de son dans sa bouche malgré le gagged ball. Sophie reprend le martinet et la frappe sur le ventre. Elle lui met aussi des baffes. Je dis à Sophie que je vais jouir. Elle me dit de gicler sur les seins de Ladda. Une fois fait, Sophie lui lèche les seins. La petite pute semble appréciée et elle est surtout soulagée de ne plus subir de v******e. Mais ce n’est que temporaire car ma marraine veut savoir des détails sur sa liaison avec son mari.Sophie veut connaitre les détails de la relation entre cette petite pute et son mari. Elle commence par lui demander gentiment mais la jeune asiatique ne veut pas répondre. Nous l’attachons alors dos sur le lit, chaque membre à un coin. Elle tire sur la ficelle qui relie les pinces à tétons. Avec une corde que j’ai trouvée, j’attache cette ficelle à la lampe qui est au plafond. Ainsi, les seins de Ladda sont tirés vers le haut et elle souffre. Mais elle ne veut toujours pas parler. Sophie insère alors violement le stimulateur électrique kaçak bahis dans sa chatte. Elle lui envoie plusieurs salves de courants. La petite salope hurle de douleur. Sophie commence à la frapper avec le martinet et je réactive les chocs électriques. Elle souffre beaucoup, elle pleure et saigne en plusieurs endroits. Après plusieurs minutes de ce traitement, elle craque est avoue tout. Cela fait six ans qu’elle est la maitresse de mon oncle et qu’en réalité, il ne restait pas pour travailler mais pour baiser. Nous enfermons cette petite pute dans la cage que ma tante à acheter. La nuit est déjà tombée et je remarque que ma marraine mouille énormément. Je la prends dans mes bras, je lui glisse à l’oreille que j’ai une idée pour me venger et faire payer son mari. De plus, si mon plan fonctionne, elle pourra divorcer et tout demander. En même temps, je la caresse doucement. Elle me glisse à l’oreille que je suis son héros et qu’elle a envie de moi. Je commence à l’embrasser mais elle me dit qu’elle ne veut pas que l’autre pute nous regarde. Je décide de l’entrainer vers la chambre de ma cousine.Je m’allonge sur le lit et Sophie me suce la bite. Je suis très excité de baiser ma tante dans la chambre de mon allumeuse de cousine que j’ai baisé il n’y a pas si longtemps. Je peux même regarder des photos d’elle posées sur son bureau pendant que sa mère me suce. Après plusieurs minutes passées dans la délicieuse bouche de ma tante, j’att**** ses hanches et on se met en 69. Celui-ci dure près de vingt minutes durant lesquelles je sens la langue et les lèvres de ma tatie chérie passer sur mes couilles et ma bite. De mon coté, je lèche sa chatte et son cul. Ma langue y entre et y ressort tout comme mes doigts. Puis ma tante s’allonge sur le dos et je viens me placer sur elle. Nous nous embrassons tendrement et j’introduis ma bite en elle. Je la prends avec tendresse. Nous continuons de nous embrasser. Elle me serre dans ses bras et m’enlace aussi avec ses jambes. Nous faisons l’amour avec passion et tendresse, comme un vrai couple follement amoureux. A la suite de longues minutes de complicité extrême, je jouis en elle et nous nous câlinons. Enfin, nous nous endormons dans les bras l’un de l’autre. Pendant la nuit, je me réveille avec une trique d’enfer. Je regarde Sophie qui dort paisiblement. Elle est si belle et a l’air si bien que je ne veux pas la réveiller. Je me dirige donc vers la chambre de ma tante.Lorsque j’ouvre la porte, je vois Ladda dans sa cage. La cage est si petite qu’elle ne peut pas bouger. Elle est à quatre pattes, le ventre contre ses cuisses. Elle est totalement bloquée et son cul et bien cambré. Je m’approche et je me rends compte qu’elle dort. Son cul est toujours assez dilaté depuis notre baise hardcore. D’un coup sec, j’insère ma bite dans son cul. Elle hurle mais je continue de la baiser sans retenu et je lui ordonne de ne pas faire de bruit sinon elle serra sévèrement puni. Je la fourre vite et me vide les couilles sur elle pour la souiller. Puis je retourne au près de ma tante, vidé et soulagé. Je la prends dans mes bras et je me rendors. Le lendemain matin, nous refaisons l’amour comme la veille. Puis nous sommes allés punir la salope de femme de ménage. Nous avons passé quelques jours à ne faire que ça. Puis le jour de mon départ est arrivé. C’est un déchirement pour Sophie et aussi un peu pour moi mais surtout pour elle car elle va retrouver son crétin de mari et sera sans sexe contrairement à moi qui vais retrouver des amies. Je lui dis que je vais revenir le prochain jour où la femme de ménage doit venir pour l’aider à piéger son mari. Nous la relâchons, on se fait un dernier câlin puis je pars chez moi à près d’une centaine de kilomètres. Sophie m’envoie un sms pour me dire qu’elle attend avec impatience de pouvoir se venger. Je lui réponds que c’est pour très bientôt !Je tiens à vous remerciez pour tous vos messages d’encouragement, de sympathie et de félicitation. Pour me contactez, vous connaissez l’adresse : Mcfps@hotmail.fr J’essai de répondre à tout le monde dans la mesure du possible. Vous pouvez aussi rejoindre le groupe de fan sur un fameux réseau social avec un F : le nom est : Fan des histoires de Jerinak et l’adresse est : https://www.facebook.com/groups/198763866966266/

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir