Mon épouse asiatique offerte

Female Ejaculation

Mon épouse asiatique offerteBonjour je m’appelle Eric,je suis marié avec Sachiko depuis 5 ans. Elle est japonaise, plutôt jolie et assez coquine même si au premier abord comme la plupart des japonaises elle semble timide. Elle a beaucoup de qualités, c’est une femme intelligente qui a de l’humour et du charme. on peut dire que c’est la version japonaise de la femme française BCBG.Au lit elle est ouverte et prête à expérimenter pas mal d’expériences (c’est aussi une des raisons qui m’a poussé à l’épouser). Dans cet esprit nous avons eu quelques expériences de trios et d’échangismes au total 7 expériences. Nous ne somme pas novices en la matière si l’on peut dire.Il faut savoir que les asiatiques, en particulier les japonaises sont très soumises au lit. Beaucoup d’entre elles ne rechignent pas à obéir et à se laisser guider par leurs compagnons et maris. Sachiko il y a quelques semaines était assez espiègle, et se vantait d’être douée pour faire jouir rapidement un homme au lit. Je ne partageais pas son point de vue et lui dit qu’elle était vantarde, elle se vexa un peu… Alors je lui proposa un marché : “je te trouve un amant d’une nuit, si tu réussis à le faire jouir en 30 minutes avec ton minou tu pourras choisir le cadeau que tu veux, si tu perds tu seras ma soumise pendant une semaine”, elle me répondit en anglais (oui il faut vous préciser que Sachiko ne parle pas français, mais anglais et japonais car nous vivons sur Tokyo) ” je sais déjà ce que je vais te demander de m’acheter prépare ta carte bleue… mais l’homme ne doit pas être trop jeune sinon c’est de la triche”, ok “j’accepte de te sélectionner un amant plus âgé disons 50 à 60 ans mais dans ce cas tu ne prends pas l’initiative au lit mais tu lui obéiras”. Sachiko répondit “facile même comme ça ton vieux ne tiendra pas 15 minutes, d’ailleurs baiser pendant plus de 30 minutes pour un homme âgé je doute que ça soit possible, tu as perdu d’avance chéri. Je pourrais réussir les yeux bandés avec une main dans le dos”, je lui répondit “ok pour les yeux bandés”. Je commençais donc à éplucher les sites de rencontres et les forums à la recherche d’un homme mur, plutôt dominateur pour baiser Sachiko mais je cherchais un français. Je préférais qu’un compatriote profite de ma femme, de plus durant l’action je trouvais ça excitant que Sachiko ne comprenne pas ce que cet invité me dise.Au bout de deux semaines de recherche je trouvais enfin un homme de 58 ans prénommé Marc, il était en voyage d’affaire sur Tokyo. Il correspondait à mes attentes bien membré (21 cm, large) et sur de lui quand à sa capacité à être très endurant (il était échangiste et sa femme m’avait assuré qu’il pouvait limer une jeunette pendant une heure). C’était parfait, j’expliquais mon pari à Marc qui était lui aussi joueur et me dit ” d’accord pas de souci mais est ce que je gagnerai pas un petit bonus dans l’histoire si je réussi ma mission ?”. Marc baisant ma femme je ne voyais pas ce que je pouvais lui offrir de plus, il me dit “ben oui tu as fixé des règles strictes pour la rencontre : pas de baiser sur la bouche, préservatif obligatoire sauf pour la fellation, pas d’éjaculation faciale, pas de sodomie, pas de fist ni de truc crade… Moi j y je réussi canlı bahis şirketleri ma mission je voudrais un bonus comme de pouvoir avoir le cul de ta femme”.je trouvais cette requête osée, Sachiko n’offrant son cul qu’à moi par principe. Mais j’approuvai la requête de Marc.Le jour J, Sachiko et moi attendions dans la chambre d’hôtel, elle avait les yeux bandés. Elle c’était changée dans la chambre d’hôtel pour être plus sexy : petite jupe volante, au moulant, soutien gorge et tanga en dentelle. Elle se moqua même en disant “avec un peu de chance en me voyant ton vieux il va jouir direct et j’aurai gagné”.Marc frappa à la porte, Sachiko était assise sur le lit. je le fis entré, et lui proposa de se mettre à l’aise. Il demanda à prendre une douche et en attendant ordonna que Sachiko se mette à quatre pattes sur le lit. “Eric, où il est parti, il a dit quoi” demanda Sachiko un peu nerveuse. “il prend une douche pour se rafraichir et a demandé à ce que tu te mettes à quatre pattes sur le lit”. elle s’exécuta sans rechigner elle dandinait même du postérieur pour me narguer en me lançant “il ne va pas tenir plus de 5 minutes une fois en moi”.Marc revenu de sa douche contempla la scène, “elle est pas mal ta femme, aussi bien que sur les photos”, il lui donna une tape sur les fesses en lançant “Jolie pouliche à monter”. “il dit que tu est pas mal Sachiko”, elle gloussa un peu de contentement.Sur ce Marc souleva la jupe de Sachiko pour voir son cul de plus près, il passa sa main sur les fesses de ma femme. “Elle a un joli tanga dis lui de retirer toutes ses fringues et de se remettre à quatre pattes sur le lit”. je traduisis sa demande et Sachiko s’exécuta sans un mot.Marc commenta “joli minou bien taillé, et très beau cul ça va être un plaisir de démonter madame”. Je traduisis ses paroles et Sachiko objecta qu’il n’était pas question de sodomie dans les règles. “je sais chérie mais si Marc te fait jouir, tu es ma soumise et Marc rêve d’enculer une asiatique, ça sera ta première tâche en tant que soumise”.je vois répondit elle avec un peu d’appréhension, “mais dis lui de ne pas trop y croire, je ne suis pas une fille facile à jouir comme ces putes thaïlandaises qu’il a pu voir dans des mauvais porno””assez parlé” parlé dit Marc, il se rapprocha de Sachiko sur le lit, lui caressa les fesses et commença à toucher son clito avec ses doigts. “Mais dis moi Eric ta femme est une petite salope, elle est déjà mouillée”. Il glissa son doigt dans la fente humide de ma japonaise, Sachiko ne moufta pas, elle se laissait faire. Puis Marc pris la boite de préservatif que j’avais disposé sur la table de nuit et commença à enfiler une capote.Sachiko en entendant le bruit de l’emballage de la boite de préservatif me demanda, “il ne me lèche pas ou ne veut pas de fellation ?”. je traduisis, Marc répondit ” Dit à ta princesse que comme convenu dans les règles, je dirige. Et pour être clair quand je fais l’amour j’aime les préliminaires. Mais là je suis ici pour remporter un pari et m’amuser en baisant ma première japonaise. Et tant que tu y es dis lui que ça me plait de remettre à leur place les petites prétentieuses BCBG dans son genre qui pensent être des déesses au lit”.Il se positionna derrière canlı kaçak iddaa Sachiko, et présenta son membre à l’entrée de sa chatte. Il s’introduisit lentement, elle soupira “ahhh il est gros, plus que toi, ahhh”. ” et oui ma belle je ne l’ai pas choisi pour rien”. Elle couina lorsque Marc s’agrippa à ses hanches pour enfoncer son membre encore plus profondément dans sa fente étroite. Il faut dire que j’avais vu en photo l’engin de Marc et qu’il était plus long et plus large que moi.”Mais c’est vrai que c’est étroit une asiatique, elle est bien serrée ta coquine” s’exclama Marc. Sachiko compris qu’il fallait mieux qu’elle s’active si elle voulait gagner son pari. Elle initia des mouvements de va et vient avec son bassin, mais elle ne resta pas stoïque durant ses mouvement et commença à gémir à chaque fois que la queue de Marc était au fond d’elle. Pour Marc cela semblait être une promenade de santé de se taper une jeunette. Il agrémenta les va et vient de Sachiko de claque sur ses fesses, elle semblait aimer ça. En même temps les mains de Sachiko commençaient à s’agripper aux draps, visiblement tous ces va et vient dans sa petite chatte déclenchaient peu à peu une excitation de plus en plus difficile à camoufler.ça faisait maintenant 7 minutes que Sachiko avait Marc en elle, et il n’était visiblement pas fatigué. Elle continuait ses mouvements mais Marc la stoppa, il se retira. Et il s’allongea sur le dos et guida Sachiko pour qu’elle vienne sur lui en amazone. Il lui donna une claque sur les fesses pour qu’elle monte et descende sur son sexe. Sachiko s’exécutait mais poussait des gémissements, elle essayait d’enserrer au maximum la queue de Marc dans son vagin mais elle commençait à se sentir partir. De mon coté j’assistais avec ravissement à la scène, je ne sais pas ce qui me plaisait le plus : voir Sachiko commencer à ravaler son orgueil ou bien la voir devenir un jouet sexuel entre les mains d’un dominateur mur. J’admirais le sexe de Marc aller un venir dans le vagin de ma femme alors que celle ci essayait de s’activer à le faire jouir. Il lui titillait les tétons avec ses doigts pendant qu’elle montait et descendait sur cette queue toujours aussi dure. “13 minutes” lui dis je en japonais.il ne lui restait plus que 17 minutes pour faire en sorte qu’elle ne perde pas son pari et que son petit cul ne subisse pas les assauts de Marc. Elle le savait, je la voyais se mordre les lèvres à chaque fois qu’elle baissait son bassin et que la queue de Marc allait bien au fond d’elle.”Bon finit de jouer tu vas voir ce qu’un vieux français sait faire madame la nippone prétentieuse, traduis lui que là elle va jouir comme jamais” lança t-il. Je traduis à Sachiko “attention là il a vraiment envie de te baiser et de te faire jouir tu es en train de perdre ton pari”.Sachiko était toujours à califourchon au dessus de lui, il arrêta de jouer avec ses mamelons tout durci et l’attrapa par les hanches. Il l’attira vers lui et lui asséna de vigoureux coups de boutoir dans sa fente étroite, elle gémissait plus intensément “ahhh, ahhhh” “damé, damé” (damé veut dire non non en japonais). Cela signifiait qu’elle ne voulait pas jouir tout de suite mais que cela ne dépendait plus vraiment canlı kaçak bahis d’elle à ce moment. 3 minutes plus tard je l’entendis prononcer les mots fatidiques ” ahhh ahhh iku…iku…” (ah ah je jouis je jouis). “ah bah voila, demande à ta femme ce qui vient de lui arriver” me dit Marc. Pas besoin que je demande à Sachiko, voyais parfaitement aux rougeurs de sa poitrine, à son souffle haletant et sa moue sur son visage qu’elle a pris son pied, elle avait eu un orgasme ravageur. il restait 10 minutes au compteur.Marc l’allongea sur le lit et la pris dans la position classique du missionnaire. Elle avait déjà l’air fatiguée je doutais qu’elle arrive à tenir son pari. il lui releva les jambes pour qu’elle les pose ses chevilles sur ses épaules assez musclées pour son âge. Il la pris tout aussi vigoureusement dans cette position. Elle gémissait de plus belle sous ses assauts, et ses mains tordaient les draps du lit. j’adorais voir mon épouse se faire baiser de la sorte comme une fille de joie.Elle ne tarda pas à jouir encore une fois lorsque Marc posa son pouce sur son clitoris en même temps qu’il la pénétrait profondément. Celle-ci poussa alors des petits cris au moment de sa jouissance dont seules les japonaises ont le secret. Mais le temps était écoulé et elle avait perdu.Il se retira d’elle, et changea de préservatif. “alors dis à ta demoiselle de se mettre à quatre pattes, elle doit honorer sa promesse, qu’elle ne s’inquiète pas j’ai amené du lubrifiant”.Sachiko rechigna un peu, en disant “non je suis crevée là, il a gagné”. “justement chérie tu dois honorer le pari et ça commence dès maintenant Sachiko”.Là il enduit son doigt de lubrifiant et enduit le cul de Sachiko avec. Puis il vint derrière elle et commença à pousser son membre imposant ce petit cul japonais. Sachiko gémit, et haleta, elle posa sa main sur la cuisse de Marc pour qu’il y aille doucement. “Ah c’est trop gros” dit elle. “ça va, ça va qu’elle ne fasse pas sa mijaurée. les filles BCBG elles doivent comprendre que la position qui leur convient c’est à quatre pattes avec une queue dans le cul” dit Marc.Marc poussa sa queue dans l’anus de Sachiko qui s’ouvrait peu à peu. A chaque centimètre introduit Sachiko mordait un peu plus fort l’oreiller. Maintenant Marc commença ses va et vient, au début lents puis plus rapides. “dis lui de jouir je n’en peux plus, je suis exténuée Eric”. “vas y tu peux te vider” dis je à Marc.Celui ci ne se fit pas prier en quelques coups de queue, il jouit dans ce petit cul qui n’avait connu jusqu’à maintenant que ma queue. Sachiko était allongée sur le lit, Marc reprenait une douche, il se rhabilla et me salua avant de quitter la chambre. “je te remercie ta femme était vraiment bonne, tu as de la chance veinard. J’espère ne pas avoir été trop cru mais comme tu m’avais demandé d’être directif”.Je répondis “non non Marc tu as été parfait je te remercie, au plaisir peut être sur Paris”.”ça sera avec plaisir, en tout cas j’ai adoré l’enculer” dit Marc.Il quitta la chambre, et je retourni auprès de Sachiko.”Alors chérie tu es à moi pour la semaine, humm… Finalement le vieux français t’as baisé comme une lycéenne, toi qui était si sur de toi”Sachiko qui avait retiré son bandeau fit la mou et répondit “oui mais lui il était spécial, il ne jouissait pas”” Si chérie il a joui en te sodomisant, d’ailleurs je vais voir dès maintenant l’effet que ça fait d’être dans ton petit cul, allez soit obéissante”. je termina donc la soirée en beauté.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir