PART 2 Petit à petit l’oiseau fait le nid du couco

Amateur

PART 2 Petit à petit l’oiseau fait le nid du coucoPARTIE 2 Quand je rentrais du travail de plus en plus je trouvais notre papi Michel chez nous à bricoler ou je devais aller chercher mon épouse chez lui ou je la trouvais à faire son ménage. Il avait décidé Anne d’accepter d’être payée pour quelques heures de ménages par semaine chez lui ce qui arrangeait bien tout le monde et cela faisait du bien à nos finances. Mon travail mon travail il n’y avait que cela qui compté et même nos relations étaient platoniques entre nous et même plus de relations sexuelles trop fatigué Anne avait même décidée d’arrêter la pilule au vue des rapports que nous avions plus de risques. Puis un jour au travail lors d’une visite j’ai fait une mauvaise chute et je me retrouvais avec mon pied dans le plâtre et à la maison. Je m’en voulais mais c’est ainsi le salaire était assuré mais les primes zéro déjà que nous étions toujours ric et rac les fins de mois-là c’était dès le début du mois et pas de solutions. A la maison je voyais mieux ce qui se passait Anne était devenue dépendante en tout de notre cher bon voisin elle était tout le karşıyaka escort temps en train de parler de lui ou faire un truc pour lui. Un soir Anne a invité Michel à venir manger avec nous. Très a l aise comme chez lui voilà Michel un peu en avance pour l’apéro qui fut de suite servi par Anne. Michel : Tu me mettras un bon wiski tassé comme j’aime et sans glace tu connais mes gouts ma petite Anne J’en revenais pas Michel est comme chez lui dans ma maison et s’adresse à Anne comme si elle était sa fille ou voir son épouse. Puis il s’adresse à moi Michel : Au fait Serge, je voulais t annoncer à Anne et à toi je sais que vos fins de mois sont très difficiles et en plus avec ton accident alors j’ai trouvé 3 de mes amis qui sont prêts à prendre Anne pour quelques heures de ménages par semaine chez eux et ce sont de bons clients célibataires endurcis il y a de quoi faire aussi chez eux. Anne : Merci papi Michel cela va bien nous aider et je ne vais pas faire la difficile les fins de mois sont trop dur financièrement Moi : Anne tu es sure de vouloir, on pourrait peut-être s’en sortir buca escort autrement ? Qui va garder Loanne qui n’a que 6 mois ? Pour l allaiter et comment tu vas te y rendre tu n’as pas de voiture ? Anne : C’est tout réfléchis et vu on a trop besoin de cet argent papi Michel me prêtera sa voiture ou m’y conduira et il se propose de garder la petite et pour les allaitements je lui donnerais la tétée avant d’y aller. Michel : Ne t inquiété pas Serge, papi Michel est là pour aider et cela lui fait plaisir d’aider Anne on va s’organiser ne t inquiété pas Anne : Tu vois tout est réglé. Tiens je te laisse tranquille avec papi Michel moi je dois donner la tétée a la petite je m’installe sur le canapé et je vous ré joint. Michel : Allez Serge ne t’inquiète de rien et parle-moi de ton travail Moi : Je me lance à parler de pleins de détails de mon travail à Michel qui a l’air très intéressé … et d’un autre œil je vois sur le canapé Anne seins sortis sans aucunes gène entrain de donner la tétée a notre fille et de là ou Michel est installé il a une vue imprenable aussi sur la tétée donnée par izmir escort bayan Anne . Anne à bien remarquée que nous la regardions et nous souris. Par la suite, on entend de gros bruits de succion du bébé et Michel de dire : Hé bien la petite est bien gourmande aujour hui. Anne : Oui grosse faim la petite ou il me manque du lait La soirée se termine en banalités et notre bon papi Michel retourne chez lui.Moi : Enfin parti il est collant papi Michel et se mêle un peu trop à mon gout à notre vie privée. Et je le trouve très proche de toi Anne : Tu ne vas pas être jaloux de papi Michel il est très gentil et m’aide beaucoup je ferais comment sans lui ? Alors Serge ne te mêle pas de cela et en plus tu n’es jamais la pour m’aider. Et je suis contente qu’il m ai trouvé quelques heures à faire.Moi : Au fait tu pourrais être plus discrète quand tu donnes la tétée, j’ai vu Michel il avait un regard bien dirigé sur tes seins.Anne : Arrête c est pas la première fois qu’il me voit ainsi et cela ne le dérange pas. Et arrête de chercher des histoires ou il n’y en a pas. D être coincé à la maison ne te réussit pas.Moi : Excuse-moi, tu dois avoir raison je deviens fou à rester ici avec mon plâtre. Heureusement je reprends le travail dans 2 jours La suite de ce récit c’est Anne qui me la racontait plus tard, bien plus tard un soir ou nous avons fait un point sur notre couple et notre vie commune

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir