Un vieux souvenir

Un vieux souvenirJe n’en croyais pas mes yeux. Je m’ennuyais à Londres où je travaillais. Il m’arrivait d’avoir des aventures, des rencontres d’un soir où d’une nuit mais cette fille-là, je la reconnaissais.- Valérie ?- Oui, m’a répondu la fille ! Je me demandais si tu me reconnaissais !Elle n’avait pas changé. Cela faisait cinq ans que je ne l’avais pas vue. Je l’avais draguée au lycée mais elle avait refusé mes avances.Si, elle avait quelque chose de changé : à dix-huit ans, elle avait déjà une belle paire de nichons mais maintenant, elle devait bien faire du quatre-vingt-cinq bonnets G.- Tu n’as pas changé, lui ai-je répondu ! Ou plutôt si ! Tu as une de ces paires de nichons !Valérie m’a répondu qu’elle n’avait pu y échapper puisque sa mère et sa grand-mère avaient une poitrine généreuse. J’ai ajouté qu’en tout cas, ça lui va très bien. Nous avons parlé de choses et d’autres. Je lui ai demandé si elle travaille à Londres mais elle m’a répondu qu’elle n’y est que pour la journée. Je lui ai proposé de dîner avec moi, de passer la soirée, mais elle ne pouvait pas. Avant de me quitter, elle m’a quand même demandé mon numéro de téléphone. Je lui ai demandé si elle m’appellera. Tout à coup, elle était pressée et elle s’est retournée pour me dire qu’elle m’enverra des photos.J’ai regretté de l’avoir laissée partir aussi facilement. J’avais rendez-vous avec des collègues et j’y suis allé. Le lendemain, j’ai reçu une photo de Valérie, une de ces photos truquées avec des cœurs partout. Dans ma réponse, je lui ai demandé si elle m’aime autant que ça.Je n’ai eu de réponse que quelques jours plus tard. Avec une autre photo avec des cœurs mais aussi avec ses seins et Valérie me demandait bursa escort si je trouve sa poitrine trop grosse.Nous avons continué à communiquer. Ses photos étaient de plus en plus érotiques. Je lui envoyais des photos de moi et je me suis hasardé à lui envoyer une photo de moi, complètement à poil et elle m’a demandé pourquoi je lui avais envoyé ça puis elle m’a dit que ses photos ne sont pas du sexe mais de l’art. J’étais déçu parce que j’avais l’espoir qu’elle reviendrait à Londres et que je pourrais coucher avec elle.J’avais bien une copine mais elle ne me refusait jamais rien parce que pour elle, le sexe, me disait-elle, était une chose nécessaire. Je lui avais fait tout ce qui m’était passée par la tête et elle m’avait initiée à des choses auxquelles je n’aurai jamais pensé.J’ai fini par lui demander si elle reviendra bientôt à Londres. Je n’ai pas eu de réponse pendant quelques jours puis Valérie m’a donné une adresse en me disant que là, je pourrais la voir tous les jours. J’ai tapé l’adresse sur mon ordinateur et j’ai tout de suite compris que c’était un site de cul genre xhamster. Elle était dans son box, les seins nus qu’elle caressait et elle répondait à ceux qui lui envoyaient des messages comme quoi pour en voir plus, ils devaient lui envoyer des tokens.J’étais déjà allé sur ce genre de site. Je lui ai envoyé un message auquel elle a mis du temps à répondre tellement elle avait de followers et elle m’a mis en privé puis elle m’a demandé si je veux qu’elle me fasse un show rien que pour moi.Pourquoi refuser ? Elle a retiré son string. Elle avait un truc rose enfoncé dans sa chatte. Je lui ai demandé ce que c’est. Elle l’a sorti puis elle l’a remis. bursa escort bayan Je lui ai demandé si elle aime ça. Elle a ri et elle m’a répondu qu’elle adorrrrre, avec plein de « r » et elle s’est enfoncé un gode dans l’anus. Je lui ai encore demandé si elle aime ça et elle m’a répondu qu’elle aime tout puis elle a ajouté que son rêve est de se faire monter par un tas d’étalons. J’avais compris et je n’avais pas besoin d’explication. Elle m’a encore annoncé qu’elle doit finir son show et elle a disparu de l’écran. J’étais sidéré de ce que je venais de voir. Le lendemain, j’y suis retourné mais j’avais cherché comment je pourrais faire pour faire un film de ce que je voyais sur mon écran et j’ai enregistré la séance avec Valérie puis après, je me suis masturbé en la visionnant.Je n’arrêtais pas de repenser à ce qu’elle m’avait dit. Son histoire de vouloir se faire baiser par des étalons, pour moi, c’était de l’esbrouffe. Quelques jours plus tard, quand je suis revenu la voir, elle était avec un mec sur l’écran et ça m’a écœuré mais j’ai trouvé le courage de lui demander qui c’est et elle m’a répondu que c’est son mec, qu’il n’est pas souvent là et qu’elle est contente de faire le site avec lui.Du coup, j’étais furieux. J’ai éteint mais je n’ai pas pu tenir et je suis revenu le lendemain et là, elle m’a demandé de lui donner des tokens. Je ne sais pas si c’était pour essayer de la convaincre, mais je lui ai obéi et je lui ai donné des jetons comme les autres voyeurs et quand j’ai réalisé que je n’étais qu’un client comme un autre, j’ai cessé de participer et de regarder.Quelques mois plus tard, un jour que j’étais allé voir mes parents en France, je m’ennuyait escort bursa tellement que je me suis branché sur internet avec mon portable et je suis allé sur le site. J’ai cherché le pseudo de Valérie. Elle était là mais elle avait changé de catégorie avec son énorme ventre. Je me suis branché et je lui ai demandé si elle est enceinte. Elle m’a répondu qu’elle m’enverra un message.Ce message, je l’ai attendu longtemps mais il a fini par arriver et elle m’a dit que son ami, en apprenant qu’elle était enceinte, voulait qu’elle continue sur le site et qu’elle lui avait obéi.Je lui ai répondu qu’elle est encore plus belle comme ça. J’ai toujours été fasciné par les femmes enceintes. Les jeunes et jolies femmes enceintes, pas les vieilles et les moches. Une de mes cousines l’avait été à dix-neuf ans et je l’avais espionnée quand elle était venue passer un week-end chez mes parents. Il y avait une sorte de hublot triangulaire qui donnait sur le palier et quand elle avait fait sa toilette, je l’avais espionnée et j’avais découvert que ma cousine se masturbait debout devant le mirroir, une main sur sa chatte, une autre sur le lavabo. Quand elle avait joui, elle avait penché la tête en arrière et ses longs cheveux brun s’étaient déployés.Le lendemain, j’ai vu ma cousine d’une autre façon. Pour moi, ça avait été une révélation et j’avais eu le courage de lui dire que je voulais faire l’amour avec elle. J’étais encore puceau. Je veux dire que si je me branlais souvent, je n’avais jamais fait l’amour avec une femme.Ma cousine m’a regardé au fond des yeux et elle m’a dit que je n’ai qu’à me branler. Je l’ai traitée de salope. Nous en sommes venus aux mains et ma mère nous avait surpris et elle nous avait demandé ce qu’on fait et ça s’était arrêté là.- Reviens me voir demain ! Je serais avec mon homme, m’a dit Valérie !Je suis revenu la voir mais ça m’a écœuré de la voir se faire tripoter par son mec et j’ai laissé tomber.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir