VU SUR LE NET: Le pouvoir de l’i******* (5)

Anal

VU SUR LE NET: Le pouvoir de l’i******* (5)Dimanche. Epilogue.Elisabeth se réveilla en ressentant du plaisir entre les cuisses, elle ouvrit ses yeux encore engourdis de sommeil, souleva les draps et distingua son fils qui se délectait des jus dégoulinants de son abricot. Elle poussa ses hanches en avant pour lui signifier qu’elle appréciait son réveil et qu’il pouvait continuer plus hardiment son entreprise. Il lui bouffa la moule avec frénésie jusqu’à ce qu’elle jouisse en lui remplissant la bouche de ses sécrétions vaginales. Elle savait qu’il adorait leurs goûts et elle était ravie qu’il s’en repaisse dès le petit matin. Il remonta le long de son corps et l’embrassa sur les lèvres, elle entrouvrit la bouche pour accueillir sa langue et ils s’embrassèrent passionnément. Elle découvrit la saveur de son sexe par la bouche de son fils et se dit qu’elle apprécierait sûrement de goûter la chatte d’une autre femme. Le pénis de Damien effleura son sexe et elle le repoussa.« -Attend, je dois aller faire pipi. »« -Reste là. » dit il en se relevant et en rejetant les draps sur le coté du lit.«-Mais j’ai très envie Damien, je ne peux plus me retenir. »« -Je veux goûter ton urine, pisse moi dans la bouche. »« -Mais, mais le lit… »« -Tu changeras les draps, allez obéi. » dit il en se positionnant au dessus de sa chatte. Une fois de plus Elisabeth était médusée par les envies de son fils, elle trouvait cela si dégradant et pervers, si dégoûtant et si jouissif.« -Oh mon chéri, tu es si merveilleux, tu inventes toujours de nouvelles perversions, et elles sont de plus en plus immondes et excitantes. » haleta Elisabeth en se relâchant pour libérer son urée. Le jet de pisse frappa le visage de Damien et il y positionna sa bouche pour boire à cette source dorée. Il en déglutit deux grandes gorgées, l’urine dégoulinait de son visage et de son torse, trempant le lit. Il en avait la bouche pleine et il se mut au dessus de sa mère, le jaillissement l’arrosa de plus belle. Il plaça son visage au dessus de celui d’Elisabeth qui comprit aussitôt ce qu’il souhaitait. Elle ouvrit la bouche en grand pour que son fils y déverse sa pisse. Elle accueillit son présent avec complaisance, Elisabeth buvait sa propre urine alors qu’elle continuait à pisser sur son fils dans son lit. Damien l’embrassa sensuellement et ils dégustèrent ensemble son ondée dorée. Puis il se releva et positionna son chibre devant ses lèvres vaginales qui n’en finissaient pas de dispenser le contenue de sa vessie. La pisse inondait sa bite et il la pénétra, la baisant alors qu’elle continuait à uriner. Après quelques va et vient le flux s’amoindrit rapidement avant de cesser. « -Hé bien, maman, c’était une grosse envie que tu avais. »« -Oui, et je regrette de ne pas en avoir plus à t’offrir mon chéri, c’était si bon, si sale, si bahis siteleri dépravé. »« -Tu aimes ça quand c’est dépravé maman ? »« -Oui, plus c’est immoral et dégénéré plus ça me plaît. »« -Tu me trouves assez vicieux ? »« -Oh oui mon chéri, tu es l’être le plus vicieux et le plus impur que je connaisse. »« -Dans ce cas je vais continuer à être répugnant, je vais corrompre un peu plus ton corps et ton âme. »« – Vas-y mon amour, avilie moi autant que tu le souhaite, je suis ton esclave soumise. »« -Je vais te pisser dans la chatte sale putain pervertie. »Assena Damien en conjuguant ses paroles à ses actes. Son méat se détendit et il propulsa sa pisse dans le vagin de sa mère, l’immergeant de l’intérieur. La pisse l’emplit, puis se déversa à l’extérieur, inondant les couilles de Damien. Il se retira tout en continuant à uriner, remonta vers la tête de sa mère qui ouvrit de nouveau la bouche pour boire à cette source putride. Elle en avala autant qu’elle put, heureusement Damien lui donnait quelques répits en promenant périodiquement son jet sur son visage et ses cheveux. La fontaine se tarit enfin et il plongea sa bite dans la bouche de sa mère qui se réjouit de le sucer. Au bout d’un moment il enleva sa queue de ce étui baveux et il contempla sa mère couverte de pisse et pourtant toujours aussi magnifique. Il la désira encore d’avantage. « -Je t’aime maman, tu es si belle. »« -Je t’aime aussi Damien, je t’aime éperdument. J’aime quand tu me traites comme une putain, je te vénère quand je suis souillée par toi, fais le autant de fois que tu le veux, fais le quand tu le veux, fais le ou tu le veux. Fais avec moi tout ce que tu désires, j’accepterais tout, je suis ton esclave dévouée, ta chienne soumise et obéissante. »Damien était au comble de l’excitation, il attrapa sa mère par les cheveux et l’embrassa, puis il lui poussa le visage dans les draps trempés de leurs urines. « – Renifle ta souillure immonde truie, vautre toi dans ta fange et présente moi ta croupe pour que je t’inflige le châtiment que tu mérites. »« -Oui mon maître, punis moi, je ne suis qu’une créature décadente. » acquiesça Elisabeth en élevant son cul vers son fils, la fente dégoulinant déjà de mouille à l’anticipation de sa correction. Damien la pénétra aussitôt, s’enfonçant en elle jusqu’à la garde avec une aisance surréaliste. Il la baisa furieusement en l’injuriant et en lui maltraitant les seins. Puis il lui frappa les fesses avant de lui enfoncer un doigt dans le sphincter. Cette intrusion anale arracha un hurlement à Elisabeth. La sensibilité de son rectum c’était accrue depuis qu’il l’avait sodomisée et le simple fait qu’il y introduise un doigt l’avait faite jouir d’une force incroyable, aussi elle l’encouragea à aller plus loin. « -Encule moi maître, punis moi encore, viole mon anus, inflige canlı bahis moi tout tes vices, je t’en supplie. »« -Tu veux ma grosse queue dans ton fion sale pute ? »« -Oui encule moi, plante ton gros chibre dans mon cul de salope et défonce moi. »« -Tu vas avoir ce que tu demande maman, je t’explose le trou du cul jusqu’à ce que tu me supplies d’arrêter. » vociféra Damien en extirpant sa bite du vagin pour la plonger brutalement dans sa cavité anale. Il y rentra jusqu’à la garde d’un seul coup. Sa mère hurla, se sentant fendue en deux, mais Damien ni prêta aucune attention et la pilonna comme un forcené. Après l’extrême douleur de la pénétration, apparut un plaisir tout aussi outrancier qui effaça jusqu’au souvenir de la souffrance ressentie quelques secondes plus tôt. Damien saisit la chevelure de sa mère et lui enfonça le visage dans le matelas remplis de pisse. Elisabeth étouffait presque en inhalant les effluves urinaires mais jouissait à n’ en plus finir de cette baise rectale. « -Oui mon fils, encule ta putain, baise le cul de maman, défonce mon fion de salope. » exhorta t’elle entre deux râles asphyxiés. Son fils ne tarda pas à jouir en hurlant, il éjacula trois grosses giclées dans les intestins de sa mère, se retira et en répandit une autre entre son cul et son vagin, puis plongea sa queue dans sa chatte ou il finit de répandre sa semence fertile en s’enfonçant au maximum dans ce doux fourreau écumant et chaud.Damien s’allongea sur le lit épuisé, il sentit la langue suave de sa mère lui lécher le sexe avant de le prendre en bouche.Comme il faisait beau, en début d’après-midi ils allèrent se promener a vélo dans la campagne. Au bout de quelques kilomètres ils firent une halte au bord d’une rivière à l’orée d’un bois. Ils s’allongèrent sur l’herbe fraîche, Elisabeth avait la tête posée sur une cuisse de Damien, la main de son fils ne tarda pas à venir caresser un de ses seins. Elle jouit de la sensation, baignée par un soleil radieux. Alors que la main de Damien était passée sous l’encolure de son teeshirt pour lui cajoler le nichon à même la peau il lui posa cette question inattendue. « -Maman, tu n’as pas peur de tomber enceinte ? »« -Enceinte, non, pourquoi cette question, mon chéri ? »« -Hé bien, comme on fait l’amour sans protection, je me disais que ça pouvait arriver. »« -Tu sais, les préservatifs ne sont pas les seuls moyens de contraception. »« -Je sais, mais je pensais que tu ne prenais pas la pilule. »« -C’est exact, en fait je porte un stérilet, c’est un petit objet qui empêche ton sperme de me fertiliser. »« -Ha, d’accord. »« -Tu avais peur que je tombe enceinte ? »« -Non, pas vraiment. »« -Ha, comme je suis médecin tu sais que j’aurais pu remédier à cela ! »« -Non, mais… »Le silence qui suivit plongea Elisabeth dans la réflexion et elle se tourna vers canlı bahis siteleri son fils. « -Tu… tu aimerais que je tombe enceinte de toi ? »Parvint-elle à articuler alors que la chair de poule se répandait sur sa peau. Damien déglutit mais ne répondit pas.« -Oh mon chéri, mais, mais cet impossible, ce serait dangereux, ce serait… »« -Ce serait merveilleux maman, tu porterais notre enfant, le fruit de notre amour et en plus je rêve de baiser une femme enceinte. » Elisabeth s’enfonça dans ses pensées lubriques et fut submergée par sa perversité, que pouvait-il y avoir de plus infâme que de se faire féconder par son propre fils ? Effleurer cette seule idée la fit avoir un orgasme, elle se voyait déjà avec le ventre rond en train de se faire baiser par Damien.« -Damien, tu as raison ce serait merveilleux et si c’est ton désir je l’accomplirai sans hésiter. Je serai enceinte de toi et tu pourras me baiser autant de fois que tu le voudras alors que j’aurais notre enfant dans le ventre. » Sous sa tête elle sentit le sexe de son fils se gonfler, alors que ses seins pointaient durement. « -Viens dans les bois et baise moi contre un arbre comme le font les bêtes sauvages. Il lui prit la main, l’entraina sous un grand arbre et lui arracha ses vêtements, puis ils copulèrent dans la forêt. Le dos dénudé s’imprimant à l’écorce, les cuisses écartées et maintenues par les mains fermes de Damien qui la besognait, Elisabeth délirait. « -Oui Damien, enfonce ton chibre dans la chatte de maman, baise moi, féconde moi, remplis moi de ton foutre. Vas-y mets un bébé dans mon ventre mon chéri, accomplis cet acte d’i****te ultime, mets maman enceinte. Oui, oui, oui, oui…………. »« -Oh maman, je vais te mettre en cloque, et puis je te baiserai avec ton gros ventre en tétant le lait de tes gros nichons. »« -Ha oui, mon lait, tu le boiras, tu pourras même me traire si tu en as envie. » A ces mots Damien éjacula dans le vagin de sa mère.De retour à leur maison, la folie du moment passée, Elisabeth revint sur le sujet.« -Mon chéri, je suis d’accord pour porter notre enfant, mais attendons un peu avant de l’avoir pour profiter pleinement de notre nouvelle vie. »« -Bien sûr maman, je ne le veux pas immédiatement, je sais quelle responsabilité et quelles contraintes cela implique, la sœur d’un de mes copains en a eu un et il m’a raconté. »« -Parfait, j’en suis heureuse. »Le soir elle retrouva son fils nu devant son ordinateur, regardant un porno ou deux femmes faisaient l’amour. Elle était éperdument amoureuse de lui maintenant, aussi elle se dévêtit de sa nuisette et lui proclama : « -Damien je glorifie ton âme dominatrice, et elle embrassa ses lèvres, je chéris ton sexe viril, et elle lécha son pénis turgescent, je t’idolâtre mon fils vénéré, mon maître tout puissant et elle baisa ses pieds et je t’honore en m’offrant entièrement à toi, de corps et d’esprit conclut-elle en s’empalant sur sa queue face à l’écran. Baise ta maman pendant que l’on regarde ses deux femelles en train de se lécher la chatte.»Fin de la saison 1

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir