VU SUR LE NET:Julie, Maîtresse d’&eacu

Anal

VU SUR LE NET:Julie, Maîtresse d’&eacuLa fille d’à côté 1/2Note de l’auteur : Après la rédaction de cette histoire, je me suis beaucoup interrogé sur l’univers de « Julie, Maîtresse d’école ». En effet, ce récit narre les aventures de nouveaux personnages, en parallèle de ceux rencontrés dans « Retour au lycée Condorcet ». J’ai trouvé plus simple de regrouper toutes ces intrigues dans un même recueil intitulé : « Julie, Maîtresse d’école ». Voilà ! Les protagonistes seront parfois amenés à se croiser… Je vous souhaite une bonne lecture !26 août 2013. Cela fait déjà plusieurs heures qu’Alexandre Dumont épie la nouvelle locataire de l’appartement 52, dans l’immeuble situé en face du sien. Une jolie blondinette, la vingtaine, occupée à vider le contenu de ses cartons. Alexandre peut sentir son cœur battre la chamade lorsque son regard s’attarde sur les fesses de la jeune femme. Le jean qu’elle porte très serré les met encore plus en valeur.Ah ! Oui… Alexandre adore passer son temps libre à espionner ses voisines. À vrai dire, il a dépensé tout l’argent de ses dix-neuf ans dans l’obtention de jumelles équipées d’un zoom puissant pour ne manquer aucun détail. Depuis le départ des précédents locataires, il redoutait ne plus avoir droit à son petit spectacle. Le couple qui occupait alors le 52 baisait du matin au soir, les rideaux grands ouverts, et ne faisait rien pour se cacher. Par conséquent, Alexandre était ravi de voir débarquer une nouvelle venue.Le soleil dissimulé derrière les immeubles décline légèrement. La jeune femme vide le dernier carton, puis se laisse tomber dans le sofa, épuisée. Alexandre effectue un zoom sur sa poitrine qu’il devine assez volumineuse. Le chemisier qu’elle porte peine à les contenir. Mais il n’est pas au bout de ses surprises. La blondinette se relève, retire ses vêtements un à un, ignorant que des yeux indiscrets épluchent le moindre de ses faits et gestes.— La salope !La jeune femme n’a plus que ses sous-vêtements canlı bahis sur elle. Hélas, elle quitte le salon, échappant à la surveillance de son voyeur. Alexandre s’impatiente. La voisine revient au bout de deux minutes, entièrement nue. Il ne peut s’empêcher de lâcher un petit sifflement à la vue de son corps. Quelle jolie paire de seins ! Ronds et fermes, comme il les aime. Et cette chatte à la toison blonde parfaitement entretenue… Hmmm !Il la regarde s’installer à nouveau dans le sofa, puis att****r le téléphone posé sur la table basse. Alexandre s’interroge alors sur l’identité de la personne à l’autre bout de la ligne. Et quelle n’est pas sa surprise quand il la voit se caresser les seins, toujours en pleine discussion avec son interlocuteur.— Oh ! Putain… J’ai tiré le gros lot ! C’est une belle vicelarde !La blondinette continue de jouer avec sa poitrine, faisant rouler ses mamelons entre le pouce et l’index afin de les durcir. De son côté, Alexandre n’en peut plus. Il laisse tomber son pantalon sur les genoux, saisit son sexe tout dur avec sa main droite et entame un mouvement de va-et-vient, très vite rejoint par la voisine.— Oui ! Tu la sens ma queue !La jeune femme écarte un peu plus les jambes, joue avec son bouton et rejette la tête en arrière, toute frémissante. Elle semble vraiment prendre son pied. Elle pose le téléphone à ses côtés, et de son autre main cajole ses rondeurs.Alexandre imagine sans mal la teneur de la discussion. Il va bientôt jouir.— Aaaah ! Je viens… Salope ! Prends ça !Un déluge de sperme s’abat dans l’appartement des Dumont. Alexandre est tellement excité qu’il n’a pas le temps de prendre un mouchoir, déversant tout son foutre sur le sol de sa chambre. Il ferme les yeux, songe à la poitrine de la voisine couverte de sa semence et pousse un long râle de plaisir. Soudain, un cri le tire de sa rêverie.— Merde ! Tu pourrais faire ça ailleurs !Alexandre, la bite toujours à l’air, tourne la tête et note la présence bahis siteleri de sa sœur.— Fiche-moi le camp ! Putain ! On ne peut jamais être tranquille dans cette baraque…— Tu n’as qu’à fermer ta porte à clé ! Et je n’aurais pas à subir ça… Gros pervers !Il ne fait pas attention à la porte qui claque derrière lui, le regard à nouveau tourné en direction de l’immeuble voisin. Raaah ! C’est à peine s’il distingue les fesses rebondies de la locataire pivoter vers la pièce attenante. Quelle déception. Il patiente un moment. Elle revient quelques minutes plus tard, vêtue d’une nuisette entièrement transparente, fermée au creux des seins par un petit ruban noir. Finalement, les lumières de l’appartement 52 s’éteignent.Frustré, Alexandre allume la télévision. Il tombe sur une émission de cuisine.« Éplucher et couper les courgettes en dés et les faire revenir dans l’huile d’olive avec l’oignon pendant 10-15 minutes… »Il change aussitôt de programme.« Madame la Commissaire, Camille Lalande, à la tête du département de police depuis bientôt deux semaines a accepté de répondre à nos questions. […] C’était un reportage de Stéphanie Lacroix. »Alexandre continue de zapper les chaînes jusqu’au retour de sa sœur, le priant de venir se mettre à table. En définitive, le reste de la soirée est relativement calme. Il jette un dernier coup d’œil à travers les jumelles, puis se glisse à l’intérieur de son lit, des images plein la tête.À son réveil, Alexandre a la déception de découvrir le numéro 52 vide. Il est presque dix-neuf heures lorsque la blondinette refait son apparition, accompagnée d’un homme. Elle n’a pas encore atteint le salon qu’il lui pelote déjà les seins. La voisine lui dit quelque chose à l’oreille, prend les mains de son compagnon et les pose sur les bretelles de sa robe, tirant dessus pour libérer sa poitrine.— Ouais ! Montre-moi tes gros lolos !La jeune femme se trémousse légèrement, ce qui favorise le glissement du vêtement et la bahis şirketleri mise à nu de ses seins si joliment dessinés. Elle ne porte pas de soutien-gorge.Alexandre regarde l’homme étreindre la poitrine de sa partenaire, puis se pencher vers elle pour embrasser ses tétons, prenant un malin plaisir à les mordiller. Mais le meilleur reste à venir… La nouvelle locataire exécute un magnifique déhanché et retire son string, se met à quatre pattes, les fesses relevées, et avec son index invite son complice à la rejoindre au sol.— Quel veinard ! J’aimerais tant être à sa place…L’homme n’est pas long à enlever ses vêtements. Ensuite, il se place derrière la fille et avec sa langue vient titiller son clitoris. Elle remue doucement le bassin afin de l’encourager.Entre-temps, Alexandre a les yeux rivés sur la chatte de la voisine. Il distingue tout dans les moindres détails. Vraiment, il ne regrette pas son achat. Sa respiration s’accélère lorsqu’il la voit agripper le sexe de l’homme et l’introduire dans sa fente ruisselante de plaisir.— Putain ! C’est elle qui s’empale sur ce type ! Hallucinant…Au bout de quelques secondes, le mystérieux inconnu reprend les rênes. Il impose son rythme, saisit sa compagne par la taille et la pénètre plus durement, la faisant gémir. De son côté, Alexandre ne tient plus en place. Il abaisse son bermuda, empoigne sa bite et la secoue avec vigueur.Après cinq minutes de va-et-vient dans le vagin de la blondinette, le voilà en train de retirer son sexe toujours bandé. A-t-il déjà tout lâché ? Alexandre reste perplexe. Finalement, la jeune femme pivote sur le côté et att**** aussitôt le braquemart de l’homme. Elle lui prodigue quelques coups de langue sur son gland violacé, puis embouche sa queue en le fixant droit dans les yeux.Alexandre n’en revient pas. Il a enfin trouvé de quoi occuper ses soirées.La voisine est toujours en train de lécher le sexe de l’individu, mordillant à l’occasion ses testicules quand soudain, sans crier gare, il se relève et enfile ses vêtements à toute vitesse. Alexandre ne le lâche pas du regard, le voit ouvrir la porte et… aussitôt être repoussé à l’intérieur par une autre femme.— Merde ! Il se passe quoi, là ?

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir